Après Nicolas Hulot et Laura Flessel, Manuel Valls démissionne de son poste de laveur de carreaux de l’Elysée

29 Publié le 05/09/2018 par La Rédaction
Par Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29237612

Paris – Quelques jours après la démission du Ministre de l’Ecologie et de celle des Sports, c’est au tour de Manuel Valls d’abandonner son poste.

« C’est avec beaucoup d’émotion que j’annonce ma démission de l’Elysée, effective à partir d’aujourd’hui. Je ne servirai plus le gouvernement en tant que nettoyeur de carreaux » Voici les premières paroles choquantes qu’a prononcées Manuel Valls ce matin devant les journalistes.

« En tant que nettoyeur de carreaux à l’Elysée mais aussi ailleurs en tant que freelance, j’ai pu continuer mon combat pour la laïcité à ma façon. Je le continuerai, bien-sûr, à travers d’autres projets qui me sont chers », a déclaré l’ancien Premier ministre lors de l’annonce de sa démission de son poste controversé. Désigné comme laveur de carreaux en novembre 2017, il s’était attiré les critiques du public à cause de son manque d’expérience. Ce sont d’ailleurs les critiques qui l’ont poussé à démissionner. « Je ne pouvais pas, en bonne conscience, continuer mon travail alors que la majorité des Français s’opposaient à ma façon de faire. Nous ne vivons pas dans une dictature », a confié celui qui était chef du gouvernement sous François Hollande. « Pour le moment je vais consacrer du temps à ma famille, que je n’ai pas pu beaucoup fréquenter car comme vous le savez, j’exerçais jusqu’à aujourd’hui un métier très exigeant », a poursuivi Manuel Valls.

Selon des sources proches de Manuel Valls, celui-ci aurait pourtant déjà accepté un poste de jardinier, pour l’Elysée également.

Publicité
Publicité