Equipe de France : Gianluigi Buffon enlève malencontreusement son masque d’Alphonse Areola devant ses coéquipiers

36 Publié le 12/09/2018 par La Rédaction
Par Doha Stadium Plus Qatar from Doha, Qatar — Gianluigi Buffon, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=54540024

Le niveau du gardien français a surpris tout le monde lors des deux derniers rendez-vous des Bleus, et Gigi Buffon n’y est pas complètement étranger.

Toute la presse sportive française et étrangère s’est émerveillée de la prestation d’Alphonse Areola contre l’Allemagne lors de la Ligue des nations. Néanmoins, une question se pose : comment le niveau du gardien français a-t-il pu faire un tel bond en si peu de temps ? Eh bien tout simplement car il s’agissait en réalité de son partenaire du PSG, Gigi Buffon. « On a eu des premiers doutes quand on l’a entendu parler avec l’accent italien. Au début, je pensais que c’était pour la blague  » concède l’ancien joueur Adil Rami reconverti en youtubeur et animateur au sein de l’équipe France.

Les doutes s’intensifient dans le groupe après une séance d’entraînement où le joueur réalise des parades impressionnantes. Mais c’est son partenaire en club, Presnel Kimpembe, qui finit de le démasquer après « l’épisode de la cuisine ». « Je l’ai surpris en train de chanter la Traviata dans les cuisines de Clairefontaine tout en préparant un risotto aux cèpes délicieux. Alphonse ne sait même pas préparer un œuf dur, et niveau musique il pense que Mozart est un fromage » nous confie le jeune parisien.

Deschamps était-il dans la confidence ou a t-il fait semblant de ne pas voir ? Toujours est il que l’entraîneur, privé de ses deux gardiens Hugo Lloris et Steve Mandanda, a largement profité de cette supercherie. De plus, ce n’est pas la première fois que le portier parisien a recours à un tel stratagème. L’année dernière en ligue 1, au vu de la domination totale du PSG en championnat, il s’était fait remplacer par un épouvantail déguisé en Alphonse Areola durant toute la deuxième partie de saison sans que personne ne s’en aperçoive, et sans encaisser le moindre but.

Publicité
Publicité