Grâce au covoiturage, il n’est pas tout seul dans sa voiture au moment du carambolage

18 Publié le 08/11/2018 par La Rédaction
iStock

Victime d’un accident ayant impliqué une dizaine de voitures sur l’autoroute A 10, Hakim Bouraddou peut remercier le covoiturage : grâce à lui, il n’était pas seul au moment de l’accident.

Pour Hakim, pas de doute possible, « ça aurait été vraiment horrible de vivre cet accident tout seul ». Cet adepte du covoiturage depuis déjà de nombreuses années est conscient de la chance qu’il a eue dans son malheur : « Quand je me suis réveillé, quelques minutes après le choc, ça m’a rassuré de voir tous ces blessés à mes côtés. Le grand qui était assis derrière m’a même encouragé à sortir de la voiture juste avant de mourir. Si j’avais été seul, tout ça n’aurait jamais été possible » explique-t-il.

« Ça fait des souvenirs »

Pour Hakim, si ce moment a été difficile à vivre, c’est aussi un événement qui compte et qui l’aide à apprécier les choses autrement. « Et puis, ça fait des souvenirs ! » avance-t-il, avant d’ajouter : « il y a plein de choses positives à retirer de ce qui s’est passé. On est vraiment devenus potes avec tous ceux qui étaient dans la voiture et on se soutient les uns les autres car c’est parfois difficile de se comprendre avec les valides ».

Cette histoire n’est pas sans rappeler ce qui était arrivé au jeune Kevin, en 2012, lors d’un voyage en avion. Grâce au surbooking, son voisin, qui devait prendre à l’origine le vol précédent, lui avait permis d’exaucer une dernière volonté avant le crash en lui donnant une barre de Kit Kat.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité

18 avis éclairés

9

DuckySmokeTon 08/11/2018

« Et puis ça fait des souvenirs … »
Hakim a bien faire marrer !!

18

André Mimoun 08/11/2018

Trouvez pas qu’y a au moins un jaune de trop ici ?

8

Chapodpaye 08/11/2018

Malheureusement ce covoiturage n’est que de la science fiction, Hakim l’ayant rêvé après s’être endormi au volant. Quand au crash, il n’est que le méchant souhait réprimé du grand derrière qu’Hakim a envoyé paître sur le site covoiturage.com, lui préférant une patte de lapin accrochée au rétroviseur capable elle de lui éviter le dit crash.

20

Chloé 08/11/2018

C’est comme ceux qui font des enfants, comme ça ils sont pas seuls à vivre une vie de merde.

15

Abdel-Yves Akaneflaye 08/11/2018

« Le grand qui était assis derrière m’a même encouragé à sortir de la voiture juste avant de mourir. Si j’avais été seul, tout ça n’aurait jamais été possible »
C’est vrai que sortir de voiture soi-même est plus difficile une fois qu’on est mort. Et au « grand assis derrière » ça lui a fait un bien fou de ne plus avoir le poids du conducteur sur sa jambe cassée !

    7

    Edmé Méamontey 11/11/2018

    – « Tu aimerais mourir comment ? »
    – « Comme mon grand-père, mais surtout pas comme ma grand-mère ! »
    – « Comment est mort ton grand-père ? »
    – « Pendant son sommeil. »
    – « Comment est morte ta grand-mère ? »
    – « La gueule écrasée sur la pile d’un pont dans un accident de voiture arrivé parce que mon grand-père s’était endormi au volant. »
    C’est à propos des morts de la route qu’on dit « mourir c’est nourrir un pneu ».
    Et c’est bien de ne pas crever seul, d’où l’intérêt du co-voiturage.

11

JB 08/11/2018

C’est la raison pour laquelle je ne prends en stop que des connards.
On sait jamais.

    9

    JB 08/11/2018

    Quoi comment je fais pour les reconnaître ? C’est simple : ils portent des jeans élimés, et bouffent des sandwiches au saucisson à l’ail.
    Faits maison.

      19

      JB 08/11/2018

      (je tiens l’info de Karl, qui s’y connaît en fâcheux).

      10

      bec 08/11/2018

      Et voilà une idée de capteur à développer pour ma bagnole: un détecteur d’odeur d’ail, pour éviter de prendre en stop un amateur de cette horreur… Je m’y mets illico.

        12

        Abdel-Yves Akaneflaye 08/11/2018

        Si tu n’as pas l’ail tu as les vampires.
        Ensuite c’est toi qui vois…

          19

          bec 08/11/2018

          J’ai déjà assez à faire avec les vents mauvais, alors les vents pires…

          17

          Calamité Jeanne 08/11/2018

          Tu roules en char à voile ?

17

Gros Tonio 08/11/2018

Hakim’s
[hein ?]

      17

      Abdel-Yves Akaneflaye 08/11/2018

      « Slipoven 08/11/2018 – Hein ? »
      « JB 08/11/2018 – Pavalabl’ »
      h ein ?
      h zwei ?
      h drei ?
      Moi je trouve que cévalab’
      Peut-être eusse été mieux si tu avais mis une apostrophe suivi d’un s ? Genre’s
      Ou pas ?
      Couac île advienne tu as été le premier, tu as libéré ta créativité. Tu vas permettre à JMARC de s’exprimer et de râler ce qui va le soulager dés qu’il aura retiré la balayette, le manche et l’étiquette d’hier. Et on est content que JMARC soit content, parce qu’au fond on l’aime bien (qui aime bien châtre bien !)

        10

        DuckySmokeTon 08/11/2018

        Comment ça « JMARC … on l’aime bien » ??
        JMARC on le respecte, on le vénère (sic) , on l’idolâtre sans conditions … Aaaahn chais pas ce qui ce passe, si c’est l’ambiance actuelle, l’air du temps ? mais … ♫♪ Maréchaaaaal nous voilàààà ! ♪
        Ouala, j’ai remis une thune dans le bastringue ou une ligne à l’eau … au choize.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *