Grâce au covoiturage, il n’est pas tout seul dans sa voiture au moment du carambolage

18 Publié le 08/11/2018 par La Rédaction
iStock

Victime d’un accident ayant impliqué une dizaine de voitures sur l’autoroute A 10, Hakim Bouraddou peut remercier le covoiturage : grâce à lui, il n’était pas seul au moment de l’accident.

Pour Hakim, pas de doute possible, « ça aurait été vraiment horrible de vivre cet accident tout seul ». Cet adepte du covoiturage depuis déjà de nombreuses années est conscient de la chance qu’il a eue dans son malheur : « Quand je me suis réveillé, quelques minutes après le choc, ça m’a rassuré de voir tous ces blessés à mes côtés. Le grand qui était assis derrière m’a même encouragé à sortir de la voiture juste avant de mourir. Si j’avais été seul, tout ça n’aurait jamais été possible » explique-t-il.

« Ça fait des souvenirs »

Pour Hakim, si ce moment a été difficile à vivre, c’est aussi un événement qui compte et qui l’aide à apprécier les choses autrement. « Et puis, ça fait des souvenirs ! » avance-t-il, avant d’ajouter : « il y a plein de choses positives à retirer de ce qui s’est passé. On est vraiment devenus potes avec tous ceux qui étaient dans la voiture et on se soutient les uns les autres car c’est parfois difficile de se comprendre avec les valides ».

Cette histoire n’est pas sans rappeler ce qui était arrivé au jeune Kevin, en 2012, lors d’un voyage en avion. Grâce au surbooking, son voisin, qui devait prendre à l’origine le vol précédent, lui avait permis d’exaucer une dernière volonté avant le crash en lui donnant une barre de Kit Kat.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité