Il passe en navigation privée pour écouter le dernier album d’Indochine

45 Publié le 31/01/2019 par La Rédaction
PhotoMIX-Company

Thomas Meunier* est un homme prudent : avant d’écouter un album de musique française sur les plateformes de streaming, celui-ci prend toujours la précaution de passer en navigation privée. Ce qu’il n’a pas manqué de faire pour télécharger “Song for a dream” le dernier EP du groupe Indochine.

“Certains parleront d’un excès de zèle, moi j’appelle ça du bon sens” nous explique Thomas* en effaçant les empreintes digitales de son clavier. “Je ne peux pas livrer des informations aussi sensibles à Spotify. Si ça venait à se savoir, ce serait la disgrâce ” ajoute-t-il avant de troquer son adresse IP contre celle d’un cyber café en Russie.

À la dernière soirée à laquelle il avait participé, Thomas s’était en effet couvert de ridicule en laissant son compte Spotify ouvert, lequel comprenait dans ses favoris et “coups de coeur” des albums entiers de Bénabar, Soprano et La Compagnie Créole ainsi qu’un double album live de Sheryfa Luna. “C’est très dur de s’expliquer dans ces cas. J’ai dit que c’était le compte de ma nièce, mais personne ne m’a cru”

Le cas de Thomas* n’est pas isolé. Depuis quelques années, la crainte d’être épinglé par Hadopi a été remplacée par la peur de voir ses goûts musicaux honteux dévoilés au grand jour. “J’aimerais vraiment assumer mon amour pour Indochine mais c’est dur. Alors j’ajoute dans mes favoris Metronomy, King Krule et Juliette Armanet pour avoir l’air cool” nous confie Thomas* avant d’aller sur le dark web pour écouter “Kensington Square” de Vincent Delerm.

*Le nom a été modifié. Thomas ne s’appelle en réalité pas Thomas mais Julien Lemens et il habite à Noisy.

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2Uviaua et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2RYfbgR

Publicité
Publicité