Des soudures défectueuses retardent la mise en service du tout dernier cercle des Enfers de nouvelle génération

0 Publié le 25/06/2019 par La Rédaction
Par Sandro Botticelli — Botticelli : de Laurent le Magnifique à Savonarole : catalogue de l'exposition à Paris, Musée du Luxembourg, du 1er octobre 2003 au 22 février 2004 et à Florence, Palazzo Strozzi, du 10 mars au 11 juillet 2004. Milan : Skira editore, Paris : Musée du Luxembourg, 2003. ISBN 9788884915641, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10396926

Enfer – C’est un retard qui tombe mal. Le tout dernier cercle des enfers de nouvelle génération qui devait accueillir ses âmes damnés dès 2024 voit sa mise en service repoussée. En cause, des soudures défectueuses détectées par l’Autorité de la Sûreté des Damnations. Reportage.

Depuis deux ans l’autorité de sûreté des Damnations alerte sur les problèmes du chantier de ce cercle nouvelle génération, censé damner plusieurs centaines de millions d’âme à l’heure, contre seulement des dizaines de millions d’âmes pour les cercles de l’enfer actuel. « Une mise en service précipitée pourrait causer un accident dramatique, une fuite des âmes damnés hors de la cuve de confinement » alerte un responsable. Outre ces problèmes de soudures, les experts avaient déjà repéré des fissures vers les Limbes ainsi qu’une étanchéité de mauvaise qualité laissant potentiellement pénétrer les Voix divines.

Du côté des opposants on se frotte les mains. Depuis des années, ils mobilisent contre des extensions des cercles d’Enfer, pointant du doigt que la technologie actuelle suffit largement pour traiter toutes les âmes damnées. Ce que refuse le porte-parole de Satan, affirmant que le nombre d’âmes à damner a bondi de près 200% ces deux derniers siècles. « De plus, les anciens cercles d’Enfer qui fonctionnaient au charbon doivent être fermés d’ici 2024 ».

Autre point avancé par les opposants : le risque d’incidents possibles et leur gravité. Et de citer la toute dernière fuite d’âme damnées qui en se répandant dans la nature a donné naissance aux années 80.

Publicité
Publicité