Les étudiants précaires seront prioritaires pour les postes de standardistes du numéro vert pour les étudiants précaires

0 Publié le 21/11/2019 par La Rédaction
Photo by mentatdgt from Pexels

Paris – Le ministère de l’enseignement supérieur a annoncé ce jour un autre volet de son plan anti précarité pour les étudiants. Ainsi, outre le numéro vert anti précarité, les postes de standardistes de ce numéro vert seront réservés en priorité aux étudiants précaires. Reportage.

« Il s’agit de les aider, dans des postes à mi-temps, à lutter contre leur propre précarité et en même temps répondre à la précarité de leurs semblables » explique-t-on au ministère. « Qui d’autre que quelqu’un qui expérimente lui-même la précarité au quotidien pourra donner des conseils efficients à quelqu’un dans la précarité, comme par exemple comment préparer des pâtes au camembert, faire sa lessive avec un reste de shampoing, connaître les bons plans sorties étudiants, ils pourront ainsi s’échanger quantité de bons plans et peut-être même devenir ami.es ! » ajoute-t-on.

Ces postes seront dans un premier temps prioritaires mais il est possible qu’ils deviennent obligatoires en étant intégrés dans le cursus universitaire des étudiants au même titre qu’un service universel obligatoire mais avec un système de notation sur la qualité du traitement des appels reçus. « Si un étudiant précaire se soustrait à une séance hebdomadaire d’aides téléphoniques, ou s’il ne traite pas le nombre exigé d’appels par jour, il se verra retirer un échelon de bourse, voire devra rembourser cette bourse » précise le ministère.

Les experts soulignent que ceci pourrait à terme augmenter le nombre d’étudiants précaires susceptibles de faire appel au numéro vert anti précarité. « Il faudra alors créer dès lors une filière précarité économique pour répondre encore plus convenablement à la précarité ou créer encore plus de postes précaires pour étudiants précaires ».

L’Atlas GORAFI des Régions de France en vente partout

Publicité
Publicité