Muriel Pénicaud : « Pour toucher le chômage partiel, il faudra désormais travailler »

0 Publié le 29/04/2020 par La Rédaction
Par Frédéric Blanc — https://www.flickr.com/photos/force-ouvriere/36857496686/, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=72158968

Invitée sur France Inter ce mercredi, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a précisé les annonces d’Edouard Philippe. Elle a notamment expliqué que pour continuer à bénéficier du chômage partiel à partir du 1er juin, il faudra reprendre le chemin du travail.

La ministre a rappelé ce qu’avait dit Edouard Philippe la veille dans son discours devant l’Assemblée nationale : le chômage partiel restera maintenu jusqu’en juin. Pour la suite, elle a tenu à rassurer les Français : « Il n’y aura pas de couperet au 1er juin, les salariés pourront continuer à toucher le chômage partiel, à la condition qu’ils aient repris le travail ». « Il est hors de question de créer une République d’assistés, la Start Up nation a son honneur ! » a ajouté la ministre. En ce qui concerne les salariés d’entreprises qui n’auront pas repris leur activité, la ministre a sa solution : « Le gouvernement est juste, il récompensera tous ceux qui croient en la « valeur travail ». Pour continuer à être rémunéré, c’est très simple, il suffira de se filmer ou se photographier quotidiennement en train de travailler, que ce soit dans le BTP ou dans des activités tertiaires, il n’y a pas de favoritisme : mais il faudra photographier l’avant et l’après, et que le résultat soit probant. »

Cas particuliers

« Le gouvernement sait se montrer généreux, tous ceux qui auront réussi à prouver qu’ils n’ont pas passé leur temps à glander seront rémunérés » a déclaré Muriel Pénicaud avant de préciser les modalités de cette mesure. « Le travail mal fait, exécuté trop lentement, ou produit par des électeurs de Nicolas Dupont-Aignan ne sera évidemment pas rétribué ».

A noter également que des référents seront chargés de superviser le travail des citoyens au chômage partiel deux à trois fois par semaine. Les amis, la famille et surtout les voisins sont « fortement invités » à dénoncer tout comportement suspect et à envoyer au gouvernement des photos de salariés au chômage pris en flagrant délit de sieste ou de repos injustifié. Un numéro vert « spécial délation » sera mis en place dans les meilleurs délais.

Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir ! en versant l’intégralité de votre PEL sur notre Paypal.





Publicité
Publicité