Connect with us

Sciences

Éducation nationale : faute de moyens, les élèves devront s’auto-disséquer en cours de SVT

La rentrée de l’Éducation nationale risque une nouvelle fois de faire parler, car les petits budgets obligeront les élèves de SVT à s’auto-disséquer.

Published

on

 

« C’est regrettable, mais il faut faire avec, car les dissections restent au programme », s’alarme Marine Heurtault, professeur de SVT au collège, désolée de contraindre ses élèves à un exercice des plus difficiles : s’auto-disséquer. « Ça fait déjà 4 ans que, par manque d’argent, on dissèque avec des couteaux de cantine et du fil dentaire… là c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

Un directeur d’école, M. Lifar, se veut moins pessimiste : « Certes, le budget est réduit pour les matières scientifiques. En revanche, le ministère offre une rallonge pour les réfectoires. Ce qui permettra par exemple à notre cantine d’enfin servir du cordon bleu contenant de la vraie viande, et non pas des résidus de cartilage animal comme c’est le cas depuis des années ».

Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, préfère mettre en avant les avantages de ce changement de fonctionnement : « Ça permettra aux élèves de se dépasser ! Cette semaine, le meilleur élève d’une classe dans laquelle nous avons testé ce processus s’est lui-même retiré l’appendice ! C’est formidable ».

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement