Connect with us

France

Selon une étude, les gros cons à vélo désormais plus nombreux que ceux en voiture

Selon la start-up JE SUIS À VÉLO, l’étude publiée ce jour démontre une augmentation notable du nombre de gros cons à vélo, en passe de dépasser celui déjà élevé de gros cons en voiture. Analyse.

Published

on

Selon les calculs de la Start-up JE SUIS À VÉLO, les gros cons à vélo sont désormais une majorité dans les transports sur les routes. « C’est cependant une évolution très positive » souligne l’étude, pointant du doigt que les gros cons se soucient malgré tout de la transition écologique. « On critique souvent les gros cons mais dans ce cas ce sont eux qui sont à la pointe de la transition écologique en décidant de devenir de gros cons à vélo plutôt que de rester de gros cons en SUV» ajoute la start-up cycliste qui souligne qu’« Il y a une prise de conscience dans toutes les composantes de la population de gros cons ».

Dans tous les cas l’augmentation du nombre de gros cons à vélo serait apparue bien avant les premiers confinements et ne serait pas simplement liée aux épisodes de beaux temps qui voient l’apparition spontanée de gros cons à vélo sur les routes. « Il y a aussi dans le tas de gros cons à pied, des gros cons en métro et aussi des gros cons en bus » explique la responsable de l’étude. « Il faut les féliciter pour ces efforts bien sûr, et tout en leur rappelant qu’il faut aussi respecter le code de la route et s’équiper pour sa sécurité comme celle des autres gros cons » ajoute la start-up.

L’objectif à terme de JE SUIS À VÉLO est de s’assurer que ces nouveaux gros cons à vélo ne deviennent pas au fil du temps de gros connards à vélo avec le risque qu’ensuite ils ne redeviennent de simples gros connards en voiture.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement