Mobilisation lycéenne : M. Valls débloque un fonds d’urgence de 250 kilos de cannabis

33 Publié le 05/04/2016 par La Rédaction

Moins d’une semaine après la grande journée d’action du 31 mars à laquelle ont massivement participé les lycéens pour protester contre le projet de loi travail, le gouvernement semble marquer le coup. Le premier ministre a en effet annoncé la mise en place d’un fonds d’urgence de 250 kilos de cannabis qui aura pour objectif de couvrir les besoins des lycéens jusqu’en 2017.

 

Pour Samya Mokhtar, présidente de l’Union Nationale des Lycéens, cette annonce laisse un goût amer.  » On est un peu déçu. Déjà parce que 250 kilos, c’est beaucoup trop peu. Mais surtout, nous réclamions des mesures concrètes pour lutter contre la précarisation des étudiants et leur difficulté à s’insérer dans le monde du travail… Au final, je ne suis pas sûre que le gouvernement nous ait vraiment entendus. « 

Du côté de Matignon, on se félicite que les deux parties aient pu s’asseoir à la table des négociations pour discuter.  » C’est bien, ça a permis aux jeunes de faire l’apprentissage de la démocratie. Maintenant, je trouve ça tragique qu’ils soient autant préoccupés par l’avenir… Ils feraient mieux de laisser les grands décider à leur place en fumant du cannabis pour oublier ce que le futur leur réserve «  a ainsi déclaré Manuel Valls.

Pour le sociologue Erik Neveu, il est possible que cette mesure exceptionnelle suffise à calmer la gronde lycéenne.  » En 2011, le gouvernement espagnol a répondu aux revendications des indignados en distribuant massivement de la sangria bon marché. Ça a très bien marché jusqu’à ce que les stocks s’épuisent et que les indignados se rendent compte qu’on les avait roulés dans la farine. Depuis, ils ont bouleversé l’échiquier politique et sont entrés au parlement avec Podemos. L’enjeu, pour le gouvernement, c’est donc de bien gérer l’approvisionnement des jeunes en cannabis pour qu’il ne réalisent jamais qu’ils se sont fait avoir une fois de plus. « 

Publicité
Publicité