Pour se débarrasser de la chanson qu’il a dans la tête, il se remémore les pires moments de sa vie

103 Publié le 09/06/2016 par La Rédaction
KatarzynaBialasiewicz/iStock

Qui n’a jamais maudit la Terre entière parce qu’il ne parvenait pas à chasser de son cerveau une musique entêtante ? Tout cela n’est peut-être plus qu’un mauvais souvenir si l’on en croit la trouvaille d’un homme originaire de la Meuse, qui a mis fin à ce supplice simplement en se rappelant les pires moments de sa vie.

 

Tout commence un vendredi matin pour Lucien Ettar. Alors que le jeune homme de 26 ans se réveille avec « Happy » de Pharrell Williams dans la tête, il tente de penser à autre chose et se remémore soudain le jour où il est allé à l’école primaire en pyjama et en pantoufles. Par association d’idées, il passe ensuite plus de deux heures à se rappeler plusieurs autres situations similaires. C’est alors qu’il se rend compte que l’affreux refrain n’a pas fait une seule apparition dans son cerveau pendant tout ce laps de temps. Une découverte qui va radicalement changer sa vie.

Car plus un jour ne passe sans que Lucien parvienne à se débarrasser des refrains lancinants qui l’assaillent : « c’était fou : dès que j’avais « gangnam style » ou « toi + moi » dans la tête, il suffisait que je repense à la fois où je me suis endormi en bavant et en ronflant dans le train pour que les paroles et les musiques s’arrêtent aussitôt »

Dès lors, Lucien ne se contente plus d’utiliser cette méthode pour les chansons mais il décide de l’appliquer à tous les domaines de sa vie. Une réussite totale. « L’année dernière, pour éviter de stresser avant mes examens, j’ai utilisé la même technique et ça a marché ! » s’exclame le jeune homme, avant d’ajouter : « Je n’ai pas obtenu mon diplôme, mais sans éprouver le moindre stress ! ». Une méthode infaillible qui lui permet actuellement de relativiser sa toute récente dépression.déclenchée par cette même méthode.

Publicité
Publicité