21 morts après que Henri Guaino a voulu prouver qu’on pouvait arrêter un camion avec un lance-roquette

99 Publié le 18/07/2016 par La Rédaction
lance roquettes

Le drame qui a fait plusieurs morts et des dizaines de blessés est survenu alors que Henri Guaino souhaitait tirer lui-même au lance-roquette sur un camion en mouvement pour prouver ses dires.

C’est dès le premier tir de roquette que le drame a eu lieu selon les premières informations. Henri Guaino s’est présenté devant la presse arborant fièrement un lance roquette. « Tout ce week-end, on m’a moqué pour mes propos mais je vais vous prouver que j’ai raison ». Aussitôt, le député tire une roquette sur un camion – conduit par un proche qui avait pour consigne de sauter au dernier moment. Hélas, la roquette rate sa cible de plusieurs dizaines de mètres pour atterrir dans le jardin d’une maison de retraite dans lequel des pensionnaires profitaient du soleil matinal.

 

Le bilan déjà dramatique aurait pu en rester là, mais alors que les secouristes et journalistes s’élancent vers la fumée et les cris provenant de la maison de retraite, Henri Guaino décide de tirer de nouveau. Cette fois, le député atteint bien la cible, la camion explose dans un bruit assourdissant et la carcasse enflammée vient terminer sa course dans la cour d’une école primaire qui servait de centre de loisirs.

Interrogé sur le drame, Henri Guaino a accusé les journalistes de noircir le tableau. « La premier tir je n’étais pas prêt, mais ça montre qu’on peut atteindre sa cible en un minimum de temps, j’avais donc tout à fait raison », souhaitant que tous les Français,e s’habituent au plus vite « à cet engin très simple et efficace ».

Publicité
Publicité