Renaud Lavillenie sifflé également tout au long de son vol retour vers Paris

45 Publié le 18/08/2016 par La Rédaction
By Augustas Didžgalvis - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=34592104

Après avoir été conspué pendant le concours de saut à la perche puis lors de la remise des médailles, Renaud Lavillenie a dû également essuyer les sifflets des passagers du vol Rio-Paris. Récit.

 

Le calvaire s’est poursuivi pour Renaud Lavillenie. Arrivé tôt ce matin à l’aéroport international de Rio de Janeiro-Galeao pour s’envoler via la compagnie aérienne Avianca Brazil en direction de Paris, le perchiste a été copieusement sifflé à l’embarquement puis tout au long du trajet. Mais ce n’est pas tout puisque le recordman du monde de la spécialité a dû également visionner en boucle ses échecs et le saut victorieux de son adversaire à 6, 03m que l’équipage a pris un malin plaisir à repasser sur les écrans pendant tout le temps du vol .

Interrogé à son arrivée à Paris, Renaud Lavillenie s’est dit « très affecté » par les sifflets qui l’accompagnent depuis deux jours et par le « comportement antisportif des Brésiliens ». Il en a également profité pour tenter d’expliquer son échec dans sa quête d’un second titre olympique. « En réalité, sans vouloir chercher d’excuses, j’ai été un peu déçu par le point de vue quand j’ai passé 5,98m. On voyait que des favelas, ça n’avait pas grand intérêt. Inconsciemment, je crois que ça a joué et que ça m’a pas donné envie d’aller plus haut ».

Publicité
Publicité