Copé : « Je regrette d’avoir blessé les gens qui n’ont qu’un SMIC de 3000 euros pour vivre »

126 Publié le 25/10/2016 par La Rédaction

Devant le tollé suscité par sa sortie sur le pain au chocolat à 10 centimes, Jean-François Copé a tenu à réagir et à montrer qu’il était conscient des difficultés que pouvaient rencontrer les Français, notamment « ceux qui n’ont qu’un SMIC de 3000 euros pour vivre. »

 « On m’accuse d’être déconnecté des réalités que vivent les 20 millions de Français qui peuplent notre beau pays, mais c’est faux. Je regrette d’avoir blessé les gens qui n’ont qu’un SMIC de 3000 euros pour vivre ou un RSA d’à peine 2000 euros » a déclaré le candidat à la primaire des Républicains avant d’ajouter : « Je suis parfaitement conscient de leurs difficultés, surtout quand on voit l’augmentation faramineuse du prix des pains au chocolat ces dernières semaines. »

« Je suis profondément choqué par les commentaires des journalistes sur mon erreur » a ajouté l’ex secrétaire général de l’UMP. « Ils semblent oublier que je ne suis pas seulement un candidat à la primaire ou un ex-ministre, je suis également le maire de Meaux, et je sais ce que c’est que de payer un loyer HLM à 75 euros. »

Enfin, Jean-François Copé d’ajouter : « S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas me reprocher, c’est mon omniprésence aux côtés de mes concitoyens, dans cette ville du Calvados que j’aime tant. »

Publicité
Publicité