Emmanuel Macron poursuit sur le toit du métro le pickpocket qui vient de lui voler son programme

69 Publié le 15/02/2017 par La Rédaction

Paris – Alors qu’il se rendait à son QG de la tour Montparnasse, Emmanuel Macron s’est fait dérober son attaché-case, lequel contenait les grandes feuilles de son programme électoral. Ni une ni deux, l’ancien ministre de l’économie s’est lancé à la poursuite du malotru en se faufilant sur le toit des rames du métro.

 

« Je le vois, il est dans le prochain wagon », a expliqué Emmanuel Macron, en sueur, se cachant entre deux voitures et surveillant son voleur du coin de l’oeil. « J’ai eu un moment d’inattention et il en a profité pour se saisir de ma sacoche », explique-t-il tandis qu’il remonte sur le toit, profitant d’un passage du métro à l’air libre. Les deux hommes se lancent alors dans une course haletante sur le toit du métro.

Celui-ci marque un arrêt en station, M. Macron en profite alors pour sauter sur le quai et dévale les escaliers du métro, juste derrière son voleur qui se sait poursuivi. Au bout d’un moment, les deux hommes arrivent à une autre station et le suspect s’engouffre dans le tunnel, à pied. « Je n’ai pas le choix, je dois récupérer mon programme », explique-t-il à notre reporter tandis qu’il s’élance à son tour et que le bruit d’un métro proche se fait entendre derrière lui.

Quelques mètres plus loin, le voleur gît le pied coincé entre deux rails, tenant toujours fermement sa valise. « Aidez moi, pitié, je suis coincé ! », supplie le malheureux tandis que les lumières du métro se rapprochent. « Qui vous a payé ? Donnez moi les noms et je vous sauve», hurle Emmanuel Macron. Selon plusieurs sources, M. Macron aurait réussi à se mettre à l’abri quelques secondes avant le passage du métro, sacrifiant son programme. « Je ne me laisserai pas abattre, j’ai conservé mon programme dans trois autres endroits tenus secrets » lâche-t-il.

Publicité
Publicité