Grippe aviaire : abattage préventif de tous les éleveurs de canards des Landes

66 Publié le 21/02/2017 par La Rédaction
© Kanmu

Quelques minutes après avoir annoncé l’abattage préventif de tous les canards landais, le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Fol,l a enfoncé le clou. Pour éviter tout risque de propagation de l’épidémie de grippe aviaire, il a également demandé l’abattage de tous les éleveurs de la région. Reportage.

 

« On ne sait pas encore si la souche H5N8 du virus se transmet à l’homme mais on ne peut pas s’offrir le luxe d’attendre pour vérifier. Ces éleveurs ont été exposés à des bêtes infectées, il faut s’en débarrasser », a ainsi déclaré le ministre pour justifier cette mesure exceptionnelle.

Au Ministère de l’Agriculture, on explique que la France n’a plus les moyens de produire de nouveaux stocks préventifs de vaccins. « Tout le monde a été traumatisé par le plan Bachelot qui a coûté près de 400 millions d’euros à l’État, pour rien. Au final, même si le risque est minime, ça revient moins cher d’abattre ces éleveurs. C’est évidemment une décision difficile, mais en période de crise budgétaire, nous n’avons pas le choix. »

Une extension de la mesure à l’ensemble de la filière agricole ?

Le ministre de l’agriculture n’exclut pas que la mesure soit étendue à l’ensemble du secteur agricole hexagonal. « De toute façon, entre les faillites à répétition, la solitude et l’absence de soutien public, ces éleveurs finissent souvent par mettre fin à leurs jours. Essayons d’être positifs et de voir ça comme un petit coup de pouce de l’État. »

Publicité
Publicité