Ce qu’il fallait retenir du premier débat présidentiel

36 Publié le 21/03/2017 par La Rédaction
©remijacob

Emmanuel Macron : « Je partage tout ce qu’ont dit les candidats tout en étant en désaccord »

 

Nicolas Dupont-Aignan a finalement été autorisé à intervenir pendant les pages de publicité

Jean-Luc Mélenchon décide de faire l’intégralité du débat en alexandrins

Emmanuel Macron révèle en direct son profil Linkedin

Marine Le Pen dérangée dans son introduction par Florian Philippot qui vient tourner une vidéo pour sa chaîne YouTube

Benoît Hamon confirme qu’il est bien candidat à l’élection présidentielle

Emmanuel Macron : « Sur l’éducation, il faut passer en BtoB au niveau du brand avec vision à H+1 avec réseau planner en ASAP  »

Pour éviter tout débordement, une compagnie de CRS s’est positionnée discrètement entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen

Le candidat mis en examen scandalisé de ne pas être le premier à s’exprimer sur le thème de la justice

François Fillon en pleurs avec les simples mots de Mélenchon de « corruption » est réconforté par les deux présentateurs

Emmanuel Macron : « Sur les formes de délinquance, il faut resizer from scratch le dataplan avec un digital planner »

Marine Le Pen propose la reconduite à la frontière des soutiens de Jean-Luc Mélenchon

Caché dans le public, Manuel Valls vient de pousser un hurlement lugubre à l’écoute du mot « burkini »

Moralisation de la vie de politique : François Fillon propose l’option « appeler un ami »

Marine Le Pen enchaîne une pirouette et un triple loops pour éviter la question sur la moralisation de la vie politique

Emmanuel Macron : « Sur la pollution, mise en place de workshops, mutualiser nos best practices dans une logique de test & learn »

Durant la pub, François Bayrou met trois gifles à des spectateurs qui ont mal parlé d’Emmanuel Macron

Travail : Benoît Hamon propose d’instaurer les 32 heures par mois

François Fillon : « Oui je connais le taux de chômage en Allemagne, c’est un très beau taux avec des chiffres qui forment un nombre »

Marine Le Pen : « Il faut un patriotisme patriotique patriote »

François Fillon demande discrètement à Benoît Hamon s’il sera éligible au revenu universel à partir du mois de mai

Emmanuel Macron : « Je partage tout ce qu’ont dit les candidats tout en étant en désaccord »

Arrivée au bout de son temps de parole, Marine Le Pen obligée de terminer le débat en langue des signes

Jean-Luc Mélenchon prononce un émouvant discours, les autres candidats en larmes tombent dans les bras l’un de l’autre

Publicité
Publicité