95% des Français trop pauvres pour savoir à quoi ressemblera le nouveau billet de 50 euros

53 Publié le 30/03/2017 par La Rédaction
© georgeclerk

Après les billets de 5, 10 et 20 euros, c’est au tour du billet de 50 euros de faire peau neuve. Alors que sa mise en circulation est prévue pour le 4 avril, il pourrait cependant rester un mystère complet pour 95% des Français malheureusement trop pauvres pour le retirer dans une banque.

« Encore quand c’était le billet de 5 voire de 10 je dis pas, c’était marrant, mais là… qu’est-ce que vous voulez que ça nous change ? », confie Imtiaz, un trader de la City de passage à Paris. « Les billets de 50 c’est bon pour le Monopoly, les clips de rap et les stars de cinéma. Pas pour les petites gens comme nous ! », ajoute-t-il avant de s’enfuir du café en courant pour ne pas avoir à payer son expresso.

« La dernière fois que j’ai voulu retirer une telle somme, c’était pour l’anniversaire de mon fils », se souvient Fanny, DG dans un grand groupe du CAC 40. « L’écran s’est alors brouillé avant d’afficher en très gros que mes ressources étaient épuisées pendant plusieurs longues minutes. J’ai dû me résigner à retirer 25 euros en plusieurs fois devant toute la queue, c’est le moment le plus humiliant de ma vie », précise-t-elle avant d’éclater en sanglots.

Les cas d’Imtiaz et Fanny ne sont pas isolés. Rares sont les Français qui ont eu la chance de détenir en leur possession l’un de ces précieux billets de 50 euros, certains allant même jusqu’à douter de l’existence du billet à la teinte ocre. « Un copain m’a dit qu’il en avait vu un jour chez un apothicaire de son quartier », raconte Gauthier, un passant. « Lorsqu’on a voulu y retourner, la boutique de l’apothicaire avait disparu, remplacée par un KFC ! », poursuit-il avant de préciser qu’ils n’avaient d’ailleurs pas pu y passer commande, l’automate leur ayant refusé leur paiement.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité