Elise Lucet appelée en renfort par la BAC de Bondy afin de faire parler un suspect

47 Publié le 18/10/2017 par La Rédaction

Thierry C, 42 ans, arrêté dans une affaire de vol, pensait qu’il avait fait le plus dur en restant muet face aux policiers de la brigade anti-criminalité, mais à 23 heures, Elise Lucet a été appelée en renfort avec ses techniques bien à elle. Reportage.

 

Il ne reste plus rien de la porte de la salle d’interrogatoire, pulvérisée par le coup de pied latéral de la journaliste à son entrée dans la pièce. Sabrina Ouafi, lieutenant de police et présente lors de l’interrogatoire, nous raconte la scène : « Dès que le suspect l’a vue, il s’est mis à trembler et à regarder le sol fixement tout en basculant d’avant en arrière, et puis c’est allé très vite, elle a fait valser toutes les affaires présentes sur le bureau et s’est assise dessus, bien en face du suspect. »

La technique des gros yeux et du pipeau

Toujours selon le lieutenant sur place, Elise Lucet a commencé par sa traditionnelle technique dite du « pipeau » en jouant de cet instrument à deux centimètres de son oreille tout en lui disant qu’il ne disait pas la vérité. Le suspect a tenu, mais c’était inhumain. Elise a ensuite demandé au suspect de la regarder et elle lui a fait les gros yeux pendant au moins une minute. Le suspect a logiquement fini par fondre en larmes sous la pression et a donné toutes les informations que les policiers cherchaient à récolter. Traumatisé, il a même avoué le vol d’un autoradio commis en 1997 et celui d’un Bounty à la boulangerie quand il avait 5 ans et demi.

Publicité
Publicité