Il devient le premier homme à suivre la recette indiquée au dos de son paquet de riz

43 Publié le 22/11/2017 par La Rédaction
Crédits :zoranm
Crédits :zoranm

Voilà qui devrait redonner à la cuisine française ses lettres de noblesse. Hier, Reda Azoulay, un étudiant en sociologie originaire de Bordeaux a provoqué un véritable séisme dans le milieu des arts de la table en décidant contre toute attente de suivre la recette de riz cantonais indiquée au dos de son paquet de riz basmati. Reportage.

« C’était un soir comme les autres. Il pleuvait et j’hésitais entre cuisiner des pâtes au pesto vert ou des pâtes au pesto rouge » raconte l’étudiant aux caméras de BFM TV. Découragé à l’idée de se préparer encore une fois le même dîner, le jeune homme a alors une étrange intuition : retourner le paquet de riz basmati éventré qui trône sur sa petite cuisinière. « Il y avait une mystérieuse recette de riz cantonais au dos. On y parlait dans une langue mystérieuse, de cuillère à soupe, d’œufs battus en omelette, et de bouillon cube. Ça m’a intrigué… »

Tout se déroule ensuite très vite, explique Réda qui avoue ne plus bien se souvenir de la suite des évènements. Mû par un étrange instinct, le jeune homme se précipite à la supérette en bas de chez lui où il achète 100 g de petits pois surgelés, 2 œufs, quatre tranches de jambon blanc ainsi qu’une bouteille d’huile d’olive. « J’ai senti que le caissier me regardait étrangement. Il a dû deviner que je préparais quelque chose. Je crois qu’il m’a crié un truc quand j’ai quitté le magasin mais c’était trop tard, je ne l’écoutais pas. »

La suite, on la connaît par les colocataires de Reda revenus deux heures plus tard. « Reda était là, affalé sur le canapé avec du jaune d’œuf sur le front et un saladier presque vide posé devant lui », raconte son colocataire Ludo.« Il ne savait plus ce qu’il faisait là ni pourquoi la cuisine était en désordre et le paquet de riz terminé. C’est à ce moment-là qu’on a compris qu’il avait réalisé la toute première recette de cuisine indiquée par un emballage de l’histoire »

Aussi impressionnant qu’il soit, l’exploit de Reda n’est pas isolé. Il y a cinq ans déjà, un étudiant de Reims avait surpris le monde culinaire en devenant le premier à suivre les conseils de préparation de sa bouteille de menthe à l’eau à Teisseire.

Publicité

43 avis éclairés

5

Photo73 26/11/2017

Le riz olé, il est vendu sans recette, est-ce normal ? Sans doute sachant qu’on ne les lit ni applique jamais, ces recettes.

4

Gérard Mensoif 24/11/2017

Ca donne envie d’écouter du Edith Pilaf

4

Gérard Mensoif 24/11/2017

J’ai bien riz merci

7

Pierre Aribaut 23/11/2017

Félicitations, moi je n’ai encore jamais suivi la recette indiquée sur un paquet de riz 😉

9

Jb 22/11/2017

C était le père lustucru ?
Qu est ce qu on lui a répondu ?

    9

    Gros Tonio 22/11/2017

    Qu’il travaille dans un labo où on expérimente sur les animaux et notamment les chats ?

7

jean bec 22/11/2017

Mélenchon, a-t-ilutilisé la recette au dos des ses paquets de riz qu’il a exhibés à l’Assemblée Nationale? Si oui, on a là l’explication….

12

JPH 22/11/2017

Question recette, quelqu’un pourrait me dire comment font les nucléocrates pour que les médias français ne disent rien d’une affaire qui agite les Suisses ?
« Le Temps | À la Une
Cachotteries et soupçons autour du nuage radioactif russe
Moscou s’empêtre dans les contradictions alors qu’une agence admet que la fuite de ruthénium-106 trouve bien son origine dans le sud de l’Oural. Les vieux réflexes de dénégation ont la vie dure. »
Et où se trouve le carton avec la recette de ce prodige…

    10

    Pie VII, à Rome 22/11/2017

    JPH : la balle est dans ton camp, ou dans celui de ton ophtalmo. Les meilleurs journaux français ont publié l’info. Ok, c’était le Figaro, ce qui baisse sensiblement le niveau global ; surtout avec les commentaires éclairés de l’article qui accusaient le gouvernement de ne pas leur avoir caché ce nuage radioactif et d’oser omettre d’affirmer dire qu’il s’était arrêté à la frontière tout ça parce qu’il l’aurait traversé, le tout complété par des trucs sur l’immigration illégale venue du Maghreb, et le Ruskofs qui sont gentils mais pas trop… Enfin bon, un truc comme ça, dans la logique de figaronautes : tu prends les bons mots, et pour l’ordre, tu lances les dés…

12

Omer Dalor 22/11/2017

Du riz cantonnais avec du basmati, ça va pas la tête ?

Le basmati est indien ou pakistanais, pas chinois.

Autant faire du camembert avec du lait de chèvre grecque.

Ça montre deux choses: que les publicitaires sont incultes et que le stagiaire du Gorafi ne vérifie pas ses sources.

C’est un truc à déclencher une guerre sino-indienne, çà.

      9

      mer Dalor 22/11/2017

      Bof, si vous voulez, mais je trouve qu’indo-chinoise est ambiguë. Elle fait référence à ce qu’on a appelé à tort l’Indochine qui comprend le Laos, le Cambodge, la Thaïlande et la Birmanie qui ne sont pas concernés par ce différend.

      Quand on n’y réfléchit, la notion d’Indochine est absurde: il y a d’un côté le Vietnam où l’on mange avec des baguettes on utilisait des idéogrammes jusqu’à ce que les français s’en mêle et on fête le Nouvel an en février comme les Chinois et les autres pays, où on n’utilise pas de baguettes, on utilise une écriture dérivée du sanscrit et on fête le Nouvel An à l’équinoxe en mars. Trop de différences culturelles pour en faire une entité.

      Appellerait-on la péninsule ibérique le Francomaroc ?

        3

        Photo73 26/11/2017

        ambiguë, et fait express (comme le riz rapide) ! 🙂
        (la tentation était trop collante)

    9

    Chloé 22/11/2017

    Il a juste suivi la recette qui dit aussi de s’étaler le jaune d’œuf sur le front.

    10

    jéglisséchef 22/11/2017

    A trop essayer de le faire rentrer dans des catégories, le riz tique.

11

jéglisséchef 22/11/2017

Si vOUS voulez obtenir un riz collant, faites le cuire dans de la superglue. ca marche.

    9

    Photo73 22/11/2017

    il parait que le mortier de la grande muraille chinoise a enfin révélé ses secrets. Il serait fait avec du riz gluant (mais y a pas que ça). Peut-être un plat indigeste qui a servi à sceller les pierres au lieu de jeter ?

    10

    King Julian 22/11/2017

    Et la recette du riz porte jarretelles ?

9

Frédo 22/11/2017

Encore une recette harcelée

#balancetonporc

    9

    jéglisséchef 22/11/2017

    Si on vous harcèle, balancez du poivre.

      6

      Frédéric 22/11/2017

      Ah? J’avais mis du sel sur la queue et franchement c’était pas concluant!

8

Photo73 22/11/2017

riz ras bien qui riz ras le dernier.
Il faut une juste mesure, sinon on se gave, peser et non volumétrer (les verres doseurs sont d’une imprécision très approximative).
En cette période de black friday (?) demander une riztourne quand vous achetez deux paquets.

12

JPH 22/11/2017

Proverbe chinois : « plus on est de fou, moins il y a de riz ».
Juste histoire de ne pas se cantonner à la recette.
(VCLEEFaussi)

11

Lou Fauque 22/11/2017

C’est Romain Duriz en photo ?

    10

    King Julian 22/11/2017

    En tous cas, il a la main au paquet.

16

Pascal 22/11/2017

Une fois j’ai laissé cuire les pâtes 11 min au lieu de 10. La guerre c’est du pipi de chat à côté de ce que j’ai du endurer.

    10

    jéglisséchef 22/11/2017

    se faire traiter de nouille molle, c’est dur.

      10

      JPH 22/11/2017

      Pas si tu es une bonne pâte.
      Ça t’épate ?
      Alors bats les pattes.
      Ah, cher ami cantonnier quand on niais on disais « qu’est qu’on riz ! » ; nous étions plein de joie et ajoutions à l’adresse d’un ami homo « si t’es gay ris donc ! ».
      Question nouilles fais bien attention, on coupe les nouilles aux sécateurs ; enfin, quand on en trouve…

        9

        Pascal 22/11/2017

        Rigolez bien mais un jour vous ferez cuire du riz en ayant fait l’erreur de le sortir de son sachet de cuisson…et là votre vie basculera dans l’horreur.

      11

      Pascal 22/11/2017

      Ah enfin Chloé se réveille pour recevoir son magnifique lot. As-tu la bonne adresse de la rédaction et penses-tu que l’on peut faire confiance à cette rédaction plus que douteuse ?

          8

          Pascal 23/11/2017

          J’attends l’adresse. Et postale.

          5

          Chloé 23/11/2017

          GORAFI NEWS NETWORK, 14 RUE SOLEILLET 75020 PARIS.

9

D.Rision 22/11/2017

…. un étudiant en sociologie originaire de Bordeaux….

Il en a un grain ?

    6

    D.Rision 22/11/2017

    Trop tard, déjà fait !!! (faut que je mette mon réveil plus tôt)

9

jéglisséchef 22/11/2017

S’il a riz hier, il rira moins demain.
(Vcleefa)

8

jéglisséchef 22/11/2017

Ce type a un grain, c’est évident.
( Vcleef).

    10

    jéglisséchef 22/11/2017

    Normal, il est repiqué .
    (vcleefé).

10

King Julian 22/11/2017

Tiens ça me rappelle pourquoi j’ai voté Macron.

10

Photo73 22/11/2017

Je ne sais pas pourquoi, cet article me fait riz goler, j’ai l’esprit joyeux en ce moment.
Je n’achète que du riz en boite il fait un carton.

    12

    Gros Tonio 22/11/2017

    Pourquoi l’acheter alors qu’il suffit d’attendre la fin d’un mariage à la sortie d’une église ?

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *