Des parents ravis de voir leur fils décrocher le boulot ennuyeux de leurs rêves

36 Publié le 19/02/2018 par La Rédaction
Crédits :JohnnyGreig

Une véritable consécration pour ces habitants du département des Hauts-de-Seine qui ont vu leur fils décrocher un CDI en tant que conseiller chez LCL.

Pour Michel et Elizabeth, c’est un rêve qui se réalise. Steve, aîné de la famille, vient enfin d’embrasser la carrière ennuyeuse dont ils avaient rêvé pour lui. Pourtant, la partie était loin d’être gagnée d’avance pour les deux parents. En effet, en classe de seconde, alors qu’il n’est encore qu’au Lycée, Steve manifeste de dangereuses velléités artistiques. « Quand on a vu toute sa motivation pour intégrer les Beaux-Arts et son talent certain de dessinateur, on a fait ce que tout parent devrait faire. On l’a découragé en lui disant qu’il finirait clochard et on l’a obligé à faire une première S puis une terminale S »

Steve résiste, mais peu à peu, le travail de sape de ses parents finit par payer. C’est d’ailleurs à partir de ce moment qu’apparaît sur son visage cette mine grisâtre et cet air résigné qu’il porte toujours aujourd’hui lorsqu’il traîne ses pieds dans le RER en rentrant du travail. Le jour où il décide d’intégrer une école de commerce pour « faire comme tout le monde », une larme coule le long du visage de sa mère « Le fait qu’il devienne une personne lambda, qu’il rentre dans le moule et qu’il travaille dans un univers avec lequel il n’a aucune affinité : c’était le plus beau jour de ma vie! » nous confie t-elle.

Aujourd’hui, les deux parents se disent complètement épanouis par le métier de Steve. Pour eux, il était important que Steve vive la vie qu’ils ont toujours rêvé qu’il vive ; une vie rangée où il ne se sentira pas à sa place, avec nul autre choix que de se marier et de faire des enfants pour affronter la monotonie de cette existence vide de sens. Un choix que l’intéressé ne regrette pas d’ailleurs « C’était plus sûr » nous confie Steve en avalant un deuxième Xanax.

Publicité
Publicité