Pyeongchang2018 : Seulement deux survivants à l’épreuve de plongeon sur glace à 8m

43 Publié le 22/02/2018 par La Rédaction
Crédits :Karl-Friedrich Hohl

C’est un Chinois qui a remporté l’épreuve juste devant un athlète slovaque que personne n’attendait à un tel niveau. Leur médaille devrait leur être remise à leur sortie de coma.

C’est une des épreuves les plus controversées des Jeux Olympiques d’hiver en raison de son extrême dangerosité et du faible taux de survie des concurrents qui sont assez fous pour y participer (seulement 1% depuis son arrivée au JO de Nagano en 1998). Le concours de plongeon sur glace à 8m a finalement eu lieu avec, sans surprise, une fin dramatique pour la quasi totalité des athlètes.

L’épreuve prévue dimanche avait été reportée plusieurs fois faute de glace suffisante dans la piscine olympique. Elle a vu s’affronter 42 athlètes invités à opérer deux sauts d’une hauteur de 8 m au dessus d’une piscine gelée. C’est le chinois Jin Chan qui s’est vu décerner la médaille d’or à la fin de son premier saut faute de concurrent encore en vie pour la seconde manche. Le Slovaque Sbororsky vient compléter le podium après avoir été réanimé à la surprise générale, profitant de l’abandon du grand favori, l’Allemand Keing pour hémorragie interne. Aucun autre concurrent n’a survécu à l’épreuve.

D’après le staff médical de l’équipe de France, Denis Charvin, 32 ans, n’a pas souffert et est mort sur le coup au moment de son impact sur la glace. En revanche, Olivier Da Silva, 21 ans, a lui énormément souffert. L’athlète originaire de Font-Romeux dans les Pyrénées est passé à rien de la médaille de bronze puisque il est finalement décédé dans l’ambulance le ramenant vers l’hôpital de Pyeongchang.

Publicité
Publicité