Didier Deschamps ramasse son stylo et dévoile malencontreusement son tatouage d’Olivier Giroud au dessus des fesses

27 Publié le 28/03/2018 par La Rédaction
Par [1], CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16001411

La dernière conférence de presse du sélectionneur de l’équipe de France a donné lieu à un moment gênant qui n’a pas échappé à l’œil des journalistes présents. Reportage.

21 heures, Saint-Pétersbourg, Didier Deschamps est en conférence de presse après le match contre la Russie où la France s’est imposée sur le score de 3-1. Tout se déroule normalement, et le sélectionneur se prête au jeu des questions-réponses avec sa fameuse langue de bois qui le caractérise jusqu’à cette remarque d’un confrère, agacé par la performance de certains Bleus lors de France-Colombie : « Parfois on a l’impression que vous avez des favoris et que vous faites passer le relationnel avant le sportif dans vos choix »

Le sélectionneur part alors dans une immense colère et répond avec beaucoup de véhémence aux accusations du journaliste en question ; dans son emportement, il frappe d’ailleurs sur la table et fait tomber son stylo qui roule sur le sol. Toujours sous le coup de la colère, il se baisse instinctivement pour ramasser l’objet et dans un geste mal maîtrisé, son T-shirt se relève, laissant apparaître un tatouage très distinct d’Olivier Giroud juste au dessus de son coccyx. « Un tatouage avec son visage parfaitement dessiné, de la taille d’une galette des rois pour quatre. Avec toutes les ombres, il y en a pour au moins dix heures de boulot, ça a dû lui faire vachement mal. Juste en dessous, il était écrit en espagnol : « siempre en mi corazon » (toujours dans mon cœur) en lettres romaines » témoigne un journaliste présent.

Cette mésaventure est un nouveau coup dur pour la crédibilité du sélectionneur qui, quelques semaines auparavant, avait déjà créé la polémique après avoir été surpris en train de composer des vers dans sa chambre pour le défenseur Laurent Koscielny.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité