Santé : 8 conseils pour réaliser son triple pontage soi-même

44 Publié le 11/05/2018 par La Rédaction
Crédits :Ben-Schonewille

En vogue depuis 2016 aux États-Unis, l’auto-pontage intéresse de plus en plus de Français mais ceux-ci ont souvent du mal à évaluer tous les risques d’une telle opération

 

Bien s’informer en amont
Qu’est ce qu’un triple pontage ? Y a-t-il des risques ? Faut-il se faire une anesthésie générale ? Où est situé le cœur ? Vous trouverez toutes les réponses à ces questions en faisant des études de médecine ou en cherchant un peu sur internet quelques tutoriels sur Youtube.

Bien choisir sa salle d’opération
L’hygiène étant primordiale, évitez de vous opérer dans des lieux du type réfrigérateur, toilettes publiques ou salle de bains en lino intégral qui sont de vrais nids à bactéries. Privilégiez la salle de bains d’un ami hypocondriaque qui pourra en plus s’avérer, le cas échéant, de très bon conseil pour vous assister dans votre tâche.

Bien choisir ses outils
Pour augmenter ses chances de réussite, tout bon chirurgien se doit d’opérer avec le meilleur matériel. Couteau, perceuse, visseuse dévisseuse, fil, aiguille, compresses … rien ne doit vous manquer car il sera difficile de descendre chez votre pharmacien une fois que vous aurez commencé à vous ouvrir la poitrine. Là encore, n’hésitez pas à profiter des bons plans d’internet et du marché chinois.

S’entraîner sur quelqu’un d’autre
L’appréhension de la première fois est une réaction tout à fait normale, mais il est possible d’apprivoiser cet état en réalisant son premier triple pontage sur quelqu’un d’autre. Cherchez bien autour de vous, il y a forcément une bonne âme avec un cœur défaillant dans votre entourage qui sera ravie de vous aider à faire vos armes en chirurgie cardiaque. N’hésitez pas à multiplier les expériences pour être bien sûr de vous le jour J.

Bien dormir la veille
Il est important d’arriver reposé et au maximum de vos capacités le jour de votre auto-pontage. Une bonne nuit de sommeil vous évitera de flancher et de piquer du nez sur la table d’opération. Certains grands pontes de la chirurgie conseillent aussi de se masturber cinq minutes avant le début de l’opération pour faire descendre la tension.

Être patient
Même les meilleurs chirurgiens ont besoin de plusieurs heures pour réaliser un triple pontage. Il va donc falloir s’armer de patience sans se précipiter. En effet, la moindre erreur, et il vous faudra tout recommencer depuis le début. Alors prenez votre temps et n’hésitez pas à faire des pauses régulièrement et à trouver des distractions en réalisant en même temps une opération chirurgicale bénigne comme une augmentation mammaire ou une appendicectomie.

Être à cheval sur l’hygiène corporelle …
On ne le répétera jamais assez : dans 60 % des cas, une mauvaise hygiène corporelle peut entraîner des complications au cours d’un triple pontage. Avant l’opération, pensez à entièrement stériliser votre corps en ingurgitant une bouteille de Jack Daniel’s.

… comme sur l’hygiène de vie
Les experts sont formels : un triple pontage n’aura aucun effet positif s’il n’est pas accompagné d’une alimentation saine et de la pratique régulière d’une activité physique. Les risques liés à ces interventions étant très élevés, ne les pratiquez surtout pas vous-même et contactez directement un spécialiste qui aura de vraies compétences pour s’occuper de vous.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité