Plan anti-pauvreté: Macron annonce des bons de réduction de 0,20 € sur la margarine

38 Publié le 13/06/2018 par La Rédaction
Crédits :gemredding

La mesure sera effective dès janvier 2019. Les familles vivant sous le seuil de pauvreté (14,1% de la population) bénéficieront de « quelques bons de réduction de 0,20 € sur la margarine ». Une main tendue du gouvernement vers les plus démunis.

« La margarine est la matière grasse préférée des couches populaires, juste derrière l’huile » précise Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, tout sourire. « On peut s’en servir aussi bien pour la cuisson que pour beurrer ses tartines, même si elle n’a pas le même goût. Enfin il paraît… Mais comptez vous-même : un bloc de 500g de margarine premier prix coûte environ 1,50 euros. 20 centimes de moins, c’est une sacrée ristourne ! ».

Le flou demeure cependant quant au nombre de bons de réductions dont bénéficieront les familles. On évoque deux bons par mois, mais une source proche du dossier se montre moins optimiste et tablerait davantage sur « cinq ou six bons de réduction par an ». Certaines associations « jamais contentes » considèrent que le plan anti-pauvreté n’est pas à la hauteur de leurs espérances, mais il faut avant tout voir ce geste comme un premier pas, vers une entraide salutaire de la France d’en haut vers la fange* d’en bas.

Interrogés, des pauvres du quartier ont affirmé « manger de la margarine de temps en temps » ce qui prouve que le gouvernement maîtrise son dossier, et qu’il agit dans les domaines qui comptent. Emmanuel Macron en aurait-il terminé avec son image de Président des riches ?

*Pardon, il fallait lire « France » (NDLR).

Publicité
Publicité

38 avis éclairés

16

Argo 14/06/2018

Hitler transformait la merde en beurre une piste a creuser pour de telles économie pour le gauleiter Macron ou dictateur micron

    15

    Matt Lecu de Lameuf 14/06/2018

    Petit joueur ! Moi, je sais transformer tout ce qui se mange en merde.

17

ribouldingue 14/06/2018

Sa majesté est trop bonne. Il n’avait pas dormi de la nuit pour pouvoir s’adonner à son passe temps favori, méditer pour racler les fonds de poches des pauvres en se faisant passer pour une bonne poire. L’homme qui venait d’ailleurs l’avoue, en frimant dans une interview consacrer au bon peuple. Je dors 4 heures par nuit. C’est bien connu dit-il ! Ceux qui peuvent se payer de beaux costards avec les poches pleines d’argent sale, le savent. Jusqu’à ce jour, l’avenir souriait au veto des charges sociales pour les patrons. Et bien maintenant, sous l’ère jupitérienne, ce sont les aides sociales qui s’ajoutent au tableau de chasse des rapetous de quoi faire jubiler encore un peu plus l’ami Gattaz qui s’est toujours battu comme un beau diable avec son ami macron pour dépouiller le code du travail et nous ressasser sa sempiternelle rengaine sur les charges patronales trop élevées. Badge à l’appui sur le revers du veston avec la promesse d’un million d’emplois à la clé, si les charges patronales baissaient . Merci patron on attend toujours! Macron donc, après avoir fait un cauchemar en dormant les yeux ouverts, soudain s’est dit. Bien sûr ! Le problème de la France qui s’appauvrit c’est trop de pognon distribué par des aides sociales versées à tort, à des gens qui n’en n’ont pas besoin et qui n’enrichissent pas les pauvres puisqu’ils sont toujours aussi pauvres. Compris feignasses de pauvres ? Au boulot ! Ouaaaaah le mec ! Trop fort ! En plus, il a trouvé ça tout seul comme un grand garçon, sans ami pour lui souffler dans le cornet de « comment diviser pour mieux régner ». Tandis que les pues la sueur se saignent pour gagner un misérable smic en se frayant un chemin entre deux grèves de cheminots, des enfoirés de fainéants, eux, se dorent la pilule et se tapent la cloche au soleil grâce aux aides sociales et tout ça en se beurrant la tartine avec de la margarine pour devenir aussi gros qu’un cochon élevé en batterie. Car dans la mentalité des pauvres être gros signifie un signe extérieur de richesse, « puisqu’il vaut mieux faire envie que pitié ». C’est simple, posez la question à l’idiot du village. De, à quoi reconnaît-on un riche d’un pauvre ? Il vous répondra sans aucune hésitation « le riche, c’est le plus gros parce qu’il y a toujours un bout de gras dans son assiette à se mettre sous la dent.» La vérité sort de la bouche des enfants. Salauds de pauvres ! Profiteurs !…

19

Calamité Jeanne 13/06/2018

De toute façon, les pauvres, ça pense qu’à bouffer. N’importe quoi du moment que ça se bouffe ! Même quand ils crèvent, peuvent pas s’empêcher bouffer les pissenlits par la racine….

30

DuckySmokeTon 13/06/2018

Et moi qui viens d’avoir mes tickets de pain
Edenred + une ristourne sur les rutabagas.
Enfin une semaine de winner à la cool !
Ahhh, la paire Philippe – McRond ça a du bons ( ! )

25

JP TETACLAK 13/06/2018

Bof..
C’est une idée pompée de la mère Marine et de son fil à couper le beur..

        18

        DuckySmokeTon 13/06/2018

        Je dirais même + : ?%£?µ£%§?!²

          29

          Chloé 13/06/2018

          C’est du Klitisse vintage comme au bon vieux temps quand on comprenait rien à ce qu’il écrivait.

          19

          Chapodpaye 13/06/2018

          Pourquoi, vous comprenez quelque chose maintenant?

          21

          Chloé 13/06/2018

          Je comprends 67,76894% des mots individuellement.

        13

        Klitisse Woude 13/06/2018

        Chloé, tu comprends tout normalement.
        Une faute de frappe s’était glissée en tant qu’espace inopportun.
        Voilà le lien :
        https://www.youtube.com/watch?v=hGdvJn2hhd8
        Une autre dit qu’elle ne comprend pas : tout est normal.

          19

          JMARC 14/06/2018

          schouws

29

chamoulaud 13/06/2018

Perso je m’en branle au petit déjeuner sur mes tartines je mets du caviar….!

    40

    bec 13/06/2018

    Faites tout de même gaffe aux excès de sel !

    26

    Anna Purna 13/06/2018

    C’est donc ça, les tartines de gauche-caviar ?

      15

      chamoulaud 13/06/2018

      Je vote Besancenot et alors…?

        18

        Anna Purna 14/06/2018

        La gauche « tapioca, potage et salsifis » ?

          14

          chamoulaud 14/06/2018

          J’ai une table réservée tous les midis à La Tour D’Argent ,ensuite je vais tracter….C’est important de manger équilibré…

    20

    DuckySmokeTon 13/06/2018

    Le cas Viard faut surtout en parler avec Karine.

    20

    Chapodpaye 13/06/2018

    Ah??? Je ne savais pas que le caviar sortait des testicules… Vous produisez du champagne aussi? Il va falloir remplir la nouvelle vaisselle de l’Elysée…

21

jéglisséchef 13/06/2018

Monsieur est trop bons.

25

Guy Liguily 13/06/2018

Excellente initiative ! D’ailleurs, si Hollande avait accordé des réductions sur la vaseline, son action serait mieux passée et il serait peut-être encore au pouvoir.

27

Bord D'Aile 13/06/2018

Ces 20 centimes de réduc sur la margarine ça va permettre de mettre du beurre dans les épinards.
J’attends les 20 centimes de réduc sur le pinard pour pouvoir me beurrer.

25

Klitisse Woude 13/06/2018

Les socialo-communistes et leurs infâmes successeurs les islamo-gauchistes tentent de faire croire que tout est possible, qu’il suffit de prendre l’argent aux riches (contributions directes proportionnelles) pour le donner aux pauvres (allocations, aides sociales).
Cette propagande anarchiste mine les fondements de notre société chrétienne. Dans son infinie sagesse Dieu a créé un monde régi par la sélection naturelle. Seuls doivent survivre les plus beaux, les plus intelligents. Or les plus beaux, les plus intelligents se reconnaissent à ce qu’ils sont riches ; alors que les abrutis et laids sont pauvres. Favoriser les riches, ceux qui savent prendre leur destin en main, qui font des efforts pour s’en sortir participe à la création divine d’une humanité toujours plus belle, toujours plus forte. Pénaliser les pauvres c’est aussi les faire crever plus vite ce qui aboutit à abréger leurs souffrances et constitue ainsi un acte de charité chrétienne.
C’est quand même simple.
Quant à l’aide sur la margarine, c’est du gagnant-gagnant : elle pourra être financée par les importateurs d’huile de palme et les grandes surfaces. Cela fera une saine concurrence à l’agriculture productiviste nationale, aboutira à la faillite d’un certain nombre d’agriculteurs, grâce à quoi des terres seront disponibles pour que le monde de la finance puisse spéculer dessus.
Le monde est beau. Dieu est bon, Dieu est grand et Macron est son prophète.

31

Jb 13/06/2018

Dans le fond, entre nous …
Il a pas complètement tort manu : ca coûte un paquet de pognon de ouf d entretenir la populace fauchée en leur filant des aides sociales de tarés alors que tout ce beau flouze pourrait beaucoup plus avantageusement investi dans les paradis fiscaux !
Au moins les riches, eux, savent mieux que quiconque claquer leur pognon (quand le prolo moyen claque le sien en margarine bas de gamme bourrée de cholestérol et d huile de palme).

19

B.Rézina 13/06/2018

Emmanuel Macron en aurait-il terminé avec son image de Président des riches ?

Non, la margarine n’est-elle pas riche en cholestérol ?

21

A.Liéné 13/06/2018

Toujours à se plaindre, alors qu’ils vont avoir le beurre et l’argent…de la margarine !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *