« Alors comme ça tu couches avec ma fille ? », par votre beau-père

46 Publié le 26/07/2018 par La Rédaction
Crédits :Portra

« Allez, assieds-toi là fiston. Enfin, je dis fiston… t’es pas vraiment mon fils. Et heureusement, vu que tu te tapes ma fille. Ce serait bizarre hein ? Donc tu couches avec ma fille? La chair de ma chair, mon petit diamant, ma petite princesse. Tu sais que je lui faisais ses tresses quand elle avait 5 ans ? Mais t’en as sûrement rien à foutre. Toi, ses cheveux, tu dois préférer lui tirer pendant que tu la prends en levrette. »

« Bon, ça reste entre nous mais j’ai jamais compris ce qu’elle te trouve. Je veux dire… vu que t’es pas vraiment une lumière et que t’es pas non plus Brad Pitt… d’ailleurs t’as pas manqué de vitamines dans ta jeunesse ? Non ? Alors t’aimais pas trop les cours d’EPS?… Ouais c’est ça. Et pourtant elle te laisse mettre ton sexe à l’intérieur de son frifri… ça, ça me dépasse. »

« Comment ça j’exagère ? T’es marrant toi. Tu te tapes ma fille, tu la souilles avec tes miasmes dégueulasses et c’est moi qui exagère ? J’ai pas le droit de me soucier de ma descendance ? Tu crois que ça me fait plaisir d’imaginer qu’ils vont hériter de ton patrimoine génétique de merde ? »

« Oh ma chérie… Tu es là. Oui on discutait avec Simon. Tu sais à qui il me fait penser ? Michèle Laroque ! Tu trouves pas que y’a un petit air ? Oh… Je rigole ma chérie, prends pas la mouche comme ça…»

« Ah vous restez plus pour déjeuner finalement ? Ok… je comprends… je t’avais préparé ton plat préféré mais c’est pas grave je le donnerai au chien.
Si tu croises ta mère, tu lui demanderas si elle a reçu ma lettre. Et mes messages.
Le téléphone dit qu’elle les a lus mais comme elle répond pas, je me disais que…
On se voit bientôt ? Tu as beaucoup de boulot ? Je comprends.
Au revoir alors. Et… à bientôt Simon. »

Publicité
Publicité