Un roman de Victor Hugo obligé de cohabiter avec un livre de Guillaume Musso

28 Publié le 21/08/2018 par La Rédaction
Crédits :clu

Derrière la tranquillité d’un appartement vétuste de Nancy se livre depuis plusieurs mois une guerre froide entre deux ouvrages que tout oppose.

Il y a quelques mois, Sylvie a acheté le roman de l’écrivain français Guillaume Musso par simple curiosité. Comme elle ne range pas sa bibliothèque, elle a entreposé celui-ci juste à côté du roman Les Misérables de Victor Hugo. Une cohabitation mal vécue par ce dernier « Non mais on n’a rien en commun! Franchement, j’ai vu des articles de “Doctissimo” avec plus de profondeur » nous déclare le best-seller de l’écrivain du 19ème siècle.

Une cohabitation qui divise parmi les membres éminents de la bibliothèque « On doit déjà faire avec les livres de psychologie à la noix, mais alors là, ça dépasse les bornes » nous déclare “Les Raisins de la colère” de John Steinbeck. “L’attrape-cœurs”, de Salinger, se veut lui plus mesuré ; « Je crois qu’il a sa place dans l’appartement mais pas dans la bibliothèque. Je le vois très bien aux toilettes ou pour caler une commode par exemple ».

Ce n’est pas la première fois que ce genre de situation a lieu au sein de l’appartement de Sylvie. Dans les années 2000, à cause d’un rangement par ordre alphabétique, un album de Georges Brassens a vécu collé à un best of de Patrick Bruel pendant 5 ans dans l’indifférence générale.

Publicité
Publicité