Rentrée scolaire : pour éviter les problèmes Booba et Kaaris ne seront pas dans la même classe de 6ème

42 Publié le 04/09/2018 par La Rédaction
Par Arnaud.scherer — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=38569694

C’est déjà la rentrée et comme chaque année le corps enseignant compose les classes au mieux afin que les élèves puissent travailler dans les meilleures conditions.

Il n’est jamais facile de gérer un établissement scolaire surtout quand celui-ci compte deux énergumènes comme Booba et Kaaris. Après la récente altercation entre les deux élèves du collège Jean Moulin, le proviseur a été obligé de les séparer cette année. Les deux rappeurs ont beau être les plus vieux élèves de l’établissement, le stade du CM2 ne semble toujours pas vraiment passé. « C’est toi qui a commencé, et mon CD il est mieux que le tien. C’est comme ça tout le temps. Ils se bagarrent et mettent une mauvaise ambiance» nous confie le directeur.

Oui car ce n’est pas la première fois que ces élèves rentrent en 6ème. Pour les deux rappeurs il s’agit de la 32ème rentrée. Pourtant, pour Booba, les notes sont plutôt correctes, notamment en sport et en chant, et son professeur de français écrivait sur son dernier bulletin « malgré une vulgarité incessante, l’élève Booba a un sens de la formule certain et ses poèmes urbains ne sont pas dénués de talent. Dommage. » Mais le problème majeur est ailleurs « Pour passer en 5ème, il faut se comporter comme un ado avec les problèmes que cela implique, mais pas comme un enfant de 5 ans » témoigne le directeur.

Si pour Booba c’est le comportement qui pêche avant tout, l’affaire est bien plus compliquée pour son meilleur ennemi « Ecoutez je ne vais pas vous mentir, mais là on est très loin dans tout. Le comportement, chez Kaaris, ce n’est qu’une partie de l’iceberg. L’écriture est terrible, on ne comprend rien à ce qu’il dit avec son vocodeur toute la journée. Sincèrement on dirait un enfant de 3 ans qui parle et qui raisonne. Malgré un travail intensif avec l’orthophoniste, on avance très doucement. Là cette année on va attaquer les lignes de « d » et de « f » mais je pense qu’il faut tout revoir malheureusement » nous déclare Lucas Simon, professeur principal de l’intéressé.

credit photo Par Arnaud.scherer — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=38569694

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité