Manuel Valls propose à Laurent Wauquiez une alliance pour « prendre la mairie de Vesoul en 2020 »

0 Publié le 05/06/2019 par La Rédaction
© Olaf Kosinsky

Malgré son échec aux municipales à Barcelone, Manuel Valls ne se laisse pas abattre et compte bien rebondir en Haute-Saône avec l’appui de l’ancien patron des Républicains.

« Rêve de grandes choses, cela te permettra d’en faire au moins de toutes petites » disait Jules Renard. Cette citation s’applique à merveille à l’ancien Premier ministre Manuel Valls, qui, après son échec en Espagne, continue à voir les choses en grand. Son objectif ? Devenir maire de Vesoul, rien que ça. Et pour ce faire, il a proposé à Laurent Wauquiez de le rejoindre. « Barcelone est une belle ville mais Vesoul, c’est quand même un cran au-dessus en matière de merveilles architecturales et de tourisme. Et l’absence de la mer est largement compensée par le ruisseau de la Méline » a déclaré l’ancien maire d’Evry. Puis d’ajouter « De toute façon, je ne me suis jamais vraiment senti espagnol. Je suis né à Barcelone, certes, mais j’ai toujours rêvé d’habiter en Haute-Saône depuis que j’ai fait les vide-grenier de Saint-Valbert et Andellarot ».

Un programme bien ficelé

Pour être élu, Manuel Valls a déjà un programme bien précis dont il a accepté de nous livrer les grandes lignes : « Je veux ramener la sécurité sur la colline de La Motte et contrer le populisme et l’indépendantisme franc-comtois ». Pour se donner toutes les chances de réussir, il envisagerait de se mettre en couple avec Céline Roy, figure des Gilets Jaunes et habitante de Vesoul, condamnée aujourd’hui même à six mois de prison avec sursis. Reste à savoir si Laurent Wauquiez acceptera de le suivre dans cette aventure. Joint par téléphone, ce dernier a confié : « C’est évidemment un challenge passionnant de conquérir la mairie de Vesoul. Mais j’ai peur que mon image nuise à ce projet. Je vais peut-être demander à François-Xavier Bellamy de me remplacer ».

Publicité
Publicité