Connect with us

Société

Selon une étude il faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons

Longtemps plébiscité par une majeure partie de l’humanité, prendre les gens pour des cons serait en réalité contre-productif voire « complètement con », selon une récente étude publiée par le prestigieux Boston Consulting Group. Analyse.

Published

on

« Regardez comment évoluent les cellules souches, il n’y a plus de place au doute ». L’œil vissé sur le microscope, le professeur Huntington et ses équipes étudient depuis plusieurs mois les conséquences de prendre les gens pour des cons à l’échelle cellulaire. « On a commencé par prendre des cellules pour des connes avant de mener des expériences in vivo sur de vraies personnes », raconte-t-il en nous montrant un dessin compliqué.

Parmi les expériences menées, le professeur Huntington et ses équipes ont notamment promis aux micro-organismes des meilleures conditions d’observation sur des bocaux en verre avant de leur réserver un parfait statu quo pendant plusieurs semaines. Résultat ? « Les cellules se sont révoltées manu militari ! On avait beau leur répéter : « Je vous ai compris, je vous ai entendu », rien n’y faisait. Elles continuaient à se disperser sur l’échantillon et à se propulser contre l’œil du microscope. C’était impressionnant ! Enfin, pour des cellules quoi ».

Des résultats vérifiés à l’échelle humaine

Ces résultats pour le moins surprenants se vérifient à l’échelle humaine. « J’ai assuré à mon ex-femme en la quittant que j’avais juste besoin d’une pause », raconte le Dr Filippelli de la même équipe. « Depuis, je reçois une quinzaine de textos tous les jours pour me demander qui est la fille de 20 ans qui m’accompagne en boite de nuit chaque soir. C’est épuisant ! », ajoute-t-il avant de préciser que cet épisode n’avait rien à voir avec l’expérience.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement