Connect with us

Medias

Vincent Bolloré se licencie lui-même après s’être souvenu avoir rigolé à un sketch de Sébastien Thoen

Après avoir mis à pied Stéphane Guy pour son mot de sympathie envers son ancien collègue licencié, Sébastien Thoen, Vincent Bolloré s’est auto-licencié après s’être rappelé avoir déjà aimé une blague de Sébastien Thoen.

Publié le

 mar 

« Vincent était très affecté lorsqu’il s’est souvenu avoir déjà été amusé devant le travail du pseudo humoriste Sébastien Thoen. Il s’en voulait tellement qu’il n’a même pas envisagé d’autres options que de se mettre à la porte » nous confie son désormais ancien bras droit à Canal +, Maxime Saada. Selon nos informations, Vincent Bolloré y pensait déjà depuis le jour où il avait oublié d’aller dire bonjour à Pascal Praud dans son bureau. Il se sentait honteux d’avoir ainsi snobé celui qui est selon lui « LA référence de la profession ».

Pascal Praud a d’ailleurs accepté de nous répondre, non sans nous accueillir avec son ton provocateur : « Ah, voilà les médias menteurs bobos coupés des réalités ! ». Lorsque nous lui demandons s’il fait régner un régime tyrannique dans le groupe Canal, l’intéressé botte en touche : « Je ne comprends pas ce que vous dites. Je ne suis pas tyrannique. J’exige juste que mes subordon… heu mes collègues embrassent ma chevalière en arrivant au bureau. C’est la moindre des choses, excusez-moi !… D’ailleurs, ça vous embêterait de cirer mes chaussures ? »

Même après le départ du grand patron breton, l’esprit restera le même. Il semblerait que Cyril Hanouna prenne officiellement la tête du groupe, qui va se renommer « Darka + ». Et il sera écrit dans le règlement intérieur que les salariés devront désormais connaître par cœur la biographie de Pascal Praud.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés