Connect with us

Au delà du Périphérique

La police découvre 2500 écrans plats au domicile d’une famille qui touchait l’allocation rentrée scolaire

Brest – Beau coup pour la police qui a mis la main sur près de 2500 écrans plats qu’une famille avait acheté grâce à l’allocation rentrée.

Published

on

« Avec cet argent, ils achetaient tous les écrans plats de la région, on ne trouvait plus un écran plat en vente entre Brest et Nantes » commente un brigadier. C’est un voisin étonné de voir une pile de cartons d’écrans plats dans le jardin de cette famille pourtant modeste qui a donné l’alerte. « J’ai eu des doutes quand j’ai vu 20 camions par jour s’arrêter devant chez eux et ces cartons en descendre, étrangement chaque année au mois de septembre » commente le courageux dénonciateur qui sera reçu par la Préfecture cet après-midi et décoré de la Légion d’honneur. Le père de famille a de son côté reconnu sa pleine responsabilité dans ce trafic qui inondait le marché noir d’écrans plats depuis des mois. « Au début on en achetait deux ou trois à chaque rentrée puis ça été l’engrenage. À la fin on en achetait par dizaines. On ne pouvait plus s’arrêter. C’était devenu comme une drogue » a-t-il reconnu honteux devant le juge. L’homme dormira ce soir en prison, sa demande d’avoir un carton d’écran plat pour lui tenir compagnie n’a pas été acceptée.

La police invite en outre les autres familles qui auraient acheté des écrans plats avec l’allocation rentrée scolaire à se faire connaître et promet « mansuétude et peines raisonnables ». Une brigade spéciale sera par ailleurs lancée en fin de mois, celle-ci effectuera des contrôles inopinés dans tous les foyers concernés et tiendra un inventaire d’écrans plats recensés dans chaque département. L’achat d’écrans plats sera en outre réservé aux personnes justifiant une rente annuelle ou un salaire de plus de 40 000€ par an.

Crédits photo :ISerg/iStock

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement