Connect with us

France

Jean-Michel Blanquer accuse le wokisme de posséder des armes de destructions massives

Le ministre de l’Education nationale a écrit au ministère de la Défense et au ministère de l’Intérieur pour les avertir d’un danger grandissant sur les campus et ainsi que la circulation d’armes potentiellement destructrices dont disposeraient les forces occultes du wokisme.

Published

on

Jean-Michel Blanquer a ainsi présenté en conférence de presse une « poudre blanche » dans un petit flacon dont il a cependant refusé de dire la composition exacte tout il en affirmant là qu’il s’agissait « d’un produit très dangereux qui avait été trouvé en forte quantité dans des bases wokistes » en France récemment démantelées. « Le Wokisme importe des armes dangereuses, elles sont échangées sur les campus. La semaine dernière il paraît que des livres ont été lus ainsi que des fascicules » ajoute-t-il en refrénant une nausée. Dans le viseur du ministre, des pays comme la Corée du Nord et l’iIran qui seraient des bases arrières pour des combattants wokistes radicalisés, un véritable axe du mal en puissance. « Il faut que l’armée et la police interviennent et frappent durement l’économie souterraine du wokisme qui repose sur la vente de cookies ou des concerts de musiques ou même de billets de tombola ». Le ministre met en garde ceux qui refusent d’admettre le danger. « Ce n’est pas quand le wokisme possèdera l’arme nucléaire qu’il faudra réagir, cela sera trop tard! ». Et de conclure « A l’heure où je vous parle le GIGN vient de donner l’assaut aux locaux du Petit Robert et les responsable de l’introduction du Iel seront traduit devant une justice militaire et déchus de leur nationalité» .

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Les plus consultés