Connect with us

Politique

Manuel Valls en garde à vue pour ne pas avoir dit du bien d’Emmanuel Macron depuis trois jours

L’ancien Premier ministre socialiste est actuellement entendu par les policiers qui cherchent à savoir pourquoi il n’a plus rien de gentil envers Emmanuel Macron depuis plus de trois jours.

Publié le

 mar 

« C’est une énigme, ses explications sont assez peu crédibles » explique une source proche du dossier. Le « silence pesant » de Manuel Valls a commencé voilà quatre jours où soudainement, sans explications de sa part, il a cessé de Tweeter ou d’exprimer dans des communiqués de presse envoyés à quatorze exemplaires à des dizaines de journaux et médias son soutien à Emmanuel Macron. « Soudainement, on n’avait plus de nouvelles de lui, j’ai même pensé qu’il avait repris sa carte au PS » raconte un journaliste. De son côté, les proches de Manuel Valls veulent à tout prix éviter un « clash » avec le parti de la majorité. « Monsieur Valls soutien toujours le président sortant, s’il n’a pu communiquer récemment c’est la faute à la batterie de son téléphone qui est en panne ». Ceci pourrait expliquer dès lors son silence. 

« C’est n’importe quoi » affirme Christophe Castaner. « Il existe bien d’autres moyens de communiquer, il aurait très bien pu le faire d’une autre façon, il devra payer les frais de ce manque de cohésion et de loyauté envers le président Macron » a-t-il ajouté, appelant cependant à la clémence et ne réclamant qu’une peine avec sursis. 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés