Villeneuve-sur-Lot : tous les partis politiques revendiquent la victoire

20 Publié le 24/06/2013 par La Rédaction

Début de polémique en France où de nombreux partis politiques ont tour à tour revendiqué la victoire dans l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. La plupart des partis interprètent cette victoire d’un candidat UMP face à un candidat du Front national comme une large victoire pour leur camp respectif. Reportage.

Début de polémique en France où de nombreux partis politiques ont tour à tour revendiqué la victoire dans l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. La plupart des partis interprètent cette victoire d’un candidat UMP face à un candidat du Front national comme une large victoire pour leur camp respectif. Reportage.

Le premier candidat a avoir revendiqué sa victoire est le candidat UMP, qui selon toute vraisemblance a bel et bien remporté l’élection avec plus de 53 % des voix. Selon lui il s’agit d’une victoire nette et qui signe le début d’une reconquête. Néanmoins, le parti socialiste revendique lui aussi une victoire : car selon lui si le candidat du FN a été battu, c’est grâce aux forces socialistes qui ont fait barrage au candidat de l’extrême droite. Son de cloche différent au Front national qui a réaffirmé ce matin qu’il avait remporté une grande victoire, au vu du nombre de voix rassemblées pour la candidature du FN.

Europe Écologie se refusait à prendre parti dans cette élection locale ; mais les porte-parole du parti estiment qu’il s’agit sans doute d’une victoire pour l’écologie, tout en refusant d’expliquer comment ils en arrivent à ce résultat. « Nous sommes en train de procéder à un vote interne qui devrait valider cette résolution » a assuré le secrétaire général du parti. Dans l’immédiat, le Front de gauche affirme aussi qu’il s’agissait d’une victoire nette pour les vraies forces de gauche, affirmant que les partis de gauche, de droite et d’extrême droite ont perdu.

Sollicités, plusieurs experts ont néanmoins rappelé que seule la victoire dans les urnes est valable et non la récupération politique de la victoire, celle-ci n’ayant aucune valeur juridique ou électorale. Il semblerait donc que le seul élu à pouvoir réellement siéger au Palais-Bourbon est celui qui est arrivé en tête du scrutin ce dimanche, à savoir le candidat UMP. Une annonce qui a douché les espoirs de la gauche, de l’extrême droite et l’extrême gauche, qui clament qu’il s’agit d’une manipulation de plus et d’une manœuvre politico-politicienne ne reflétant pas le vrai résultat de cette élection.

La Rédaction

 Photo : FlickR/cyrildoussin

Publicité
Publicité