Une ONG piège plusieurs centaines d’hommes politiques avec un électeur en images de synthèse

23 Publié le 13/11/2013 par La Rédaction

L’association anti-corruption Anticor a annoncé avoir piégé au cours des dernières semaines plusieurs centaines d’hommes politiques indélicats grâce à un faux électeur en images de synthèse. Une opération destinée à démontrer la cupidité et la rapacité de certains hommes politiques face à des électeurs parfois totalement sans défense.

L’association anti-corruption Anticor a annoncé avoir piégé au cours des dernières semaines plusieurs centaines d’hommes politiques indélicats grâce à un faux électeur en images de synthèse. Une opération destinée à démontrer la cupidité et la rapacité de certains hommes politiques face à des électeurs parfois totalement sans défense.

Éric Chedant a 26 ans. C’est un CSP+, il travaille comme cadre dans une grande entreprise en Île-de-France. Il ressemble à n’importe quel électeur potentiel français ou européen. À ceci près qu’il n’existe tout simplement pas. En effet, Éric est une pure invention, un programme en images de synthèse, développé par l’association qui dénonce la corruption en Europe. « Nous avons travaillé plusieurs mois pour mettre en place ce projet, il fallait qu’ « Éric » soit le plus crédible possible. » explique Julie Leven, qui a dirigé l’opération.

Eric va être déposé sur Internet et servir d’appât pour politiques cupides. « Nous avons reçu très vite les premières promesses, au bout de quelques jours » explique Julie. Des propositions indécentes, scandaleuses, tout était fait pour qu’ « Éric » vote pour leur parti. « C’est allé très loin. Il y a certes les fascicules, les réunions débats mais nous avons vu des promesses totalement inconsidérées, des baisses d’impôts inimaginables, des exonérations de taxes encore jamais vues » explique Julie qui rappelle que ce genre de pratique est hélas très répandue aujourd’hui.

L’association a annoncé pour sa part avoir pris note de tous les mails des hommes et femmes politiques tombés dans les mailles du filets. « La justice va faire son travail » explique Julie, soulignant que parmi ceux-ci figuraient, sans plus de précision, la totalité du Parlement européen, un Premier ministre anglais  en exercice, un Ministre de l’intérieur français et deux candidates à la mairie de Paris.

La Rédaction

Photo:iStock/drbimages 

Publicité
Publicité

23 avis éclairés

127

LE BARON ROUGE 03/06/2014

v… dit :
06-05-2014 à 12:38

M. BRUNO MERCIER, directeur général de l’entreprise cambodgienne CCAI, a coopéré activement pendant plusieurs années avec M. Y CHHEAN , ex-commandant militaire khmer rouge, garde du corps de POL POT, devenu gouverneur de Pailin, propriétaire de casinos et d’hôtels luxueux sortis de terre grâce à l’argent du trafic de rubis. Ainsi que YIM SEAP qui sert de traducteur.
Ils se sont rendus le 25 juin 2012 à l’institut national de gemmologie à Paris, dans le souci de construire un partenariat.
Vidéos à voir sur les liens suivant – interviews –
http://www.professionculture.tv/media/bruno-mercier-directeur-general-de-la-societe-camb
http://www.professionculture.tv/media/y-chean-gouverneur-de-la-province-de-paillin
http://www.professionculture.tv/media/ban-sreymom
Pour une personne qui a écrit un livre sur la mafia Française, quelles belles relations ?
Fricoter avec des mafieux.

141

popo 20/11/2013

N’importe quoi, mdr !!!!!!
Se faire piéger par mail, oui, ok, mais comme preuve juridique, faudra trouver autre chose car les mails sans signature électronique (comme quand on fait sa déclaration d’impôt en ligne, par exemple) n’ont aucune valeur légale !!!!

133

Franck 16/11/2013

Non, pas deux, en fait, trois candidates à la mairie de Paris.

D’autres personnages fictifs ont bien marché également, notamment M. Grok, chasseur, qui s’est vu promettre une période de chasse rallongée de plusieurs semaines, une impunité totale pour le piégeage d’oiseaux protégés, le classement comme « nuisibles » d’une dizaine d’espèces supplémentaires, une absence totale de contestation pour le lâcher massif dans la nature d’animaux d’élevage, ainsi que l’attribution du statut de « véritable gestionnaire de la nature, la nation reconnaissante » avec médaille et palmes.

135

Virtual Pill Bill 15/11/2013

Ça se voit que c’est une image de synthèse, les dents sont blanches !
Mais je soupçonne Julie Leven d’avoir mis en ligne cet animal pour de fausses raisons et qu’il est question pour elle, d’assouvir ses fantasmes à travers un avatar…

123

Pill Billangouste 15/11/2013

S’avez pas vu un bol de mayonnaise virtuel ?

124

lalali 13/11/2013

Cet Eric a vraiment de gros sourcils.
Est-ce qu’une étude a été lancée par de très utiles chercheurs afin de déterminer si la taroupe a un impact sur le désir de nos politiques à promettre n’importe quoi ?

133

Jean-Fabien 13/11/2013

Quand je vois cet électeur, j’ai surtout envie de lui mettre un coup de boule (sans s).

144

Tohad 13/11/2013

Les Tibéris n’ont pourtant pas besoin d’images de synthèse couteuses, ils leur suffit de faire appel aux ghostbusters…

160

john nada 13/11/2013

Ils sont cons, ça se voit que c’est un faux.
On dirait l’enfant kinder avec 20ans de plus.

147

T.A. 13/11/2013

Heureusement qu’il y a encore de rares media courageux – comme le Gorafi – pour dénoncer ce genre de comportement excessif, basé sur des faits qui comme cet électeur virtuel, s’avèrent ne pas exister.

147

Sweetie 13/11/2013

Oui, je le reconnais, c’est cet électeur virtuel qui m’a proposé de « faire des choses » devant ma caméra, moyennant une poignée de bit-coins.

139

sigmund 13/11/2013

Les électeurs, c’est le contraire : ils ont été piégés par un abruti (bien) en chair et en os, qu’ils ont élu en remplacement d’un autre abruti. Peut-être qu’on pourrait essayer un président de synthèse. Pour l’instant, ça ne pourrait pas être pire.

    129

    Harlem D. 13/11/2013

    Justement, Hollande est connu pour être un as de la synthèse.

    S’il pouvait être juste un peu moins virtuel…

      125

      sigmund 13/11/2013

      Ou disparaître pour de bon…

134

Pierrick 13/11/2013

Merci d’avoir fait part dans vos colonnes de notre initiative ! Notre informaticien est débordé depuis le lancement du projet et doit régler plein de petits « bugs » suite à des cas non prévus.

Dernier bug en date : des politiques qui dénoncent en campagne ce qu’ils ont voté. Pour le coup, on ne s’y attendait pas, ce n’était pas dans le périmètre du projet. Nous avons donc dû rebooter « Eric » plusieurs fois ces dernières 24h, et le succès de votre article n’arrange rien ! Donc si vous n’arrivez pas à accéder à l’électeur virtuel, pas de panique, nous informaticien travaille à régler le problème.

En attendant que tout rentre dans l’ordre, il est possible de faire signer aux candidats la charte éthique pour les municipales que vous trouverez sur le site d’Anticor. Ce sera toujours ça de fait !

134

littlespoon 13/11/2013

Avant je croyais aux promesses des politiques, mais c’était avant.
Maintenant j’ai des lunettes.

159

Orior 13/11/2013

Des élus virtuels trompent déjà des millions d’électeurs depuis des années. Cette histoire n’est que l’arroseur arrosé !

136

Selvagor 13/11/2013

Qui sait, peut-être que ce faux électeur était face à des faux hommes politiques ! Mais bon, l’important n’est pas de dire le vrai mais de faire rêver pour être élu.

123

Charlie 13/11/2013

Anticor n’a rien inventé. En France, ça fait plus d’un an et demi qu’on a mis en place un Président de la République et un Premier Ministre virtuels. Je ne consteste pas qu’ils sont sans doute moins crédibles que votre Eric Chedant, mais il n’empêche que le programme existe et que, au tout début au moins, beaucoup sont tombés dans le panneau.

    117

    r3n4r 13/11/2013

    Moi qui suis un (é)lecteur virtuel du Gorafi – programmé par le NewsNetwork pour améliorer les stats, je peux vous dire que je connais bien Eric, qu’il fait un travail fantastique et qu’il a bien mérité sa paye virtuelle.

124

zapiro 13/11/2013

En mai 2012 un homme politique dont je tairai le nom m’a promis, si je lui accordais ma voix, le changement pour maintenant. Je suis à la disposition de la justice pour témoigner.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *