Mahomet : « Je commence à avoir peur de me dessiner moi-même »

134 Publié le 12/01/2015 par La Rédaction

l lui aura fallu cinq jours. Cinq jours pour enfin réagir après l’horreur qui a eu lieu mercredi dernier dans les locaux de Charlie Hebdo. Mahomet, THE prophète de l’Islam donne enfin son point de vue sur cette tragédie et fait part de la « frousse de chacal » qui s’est emparée de lui depuis.

Il lui aura fallu cinq jours. Cinq jours pour enfin réagir après l’horreur qui a eu lieu mercredi dernier dans les locaux de Charlie Hebdo. Mahomet, THE prophète de l’Islam donne enfin son point de vue sur cette tragédie et fait part de la « frousse de chacal » qui s’est emparée de lui depuis.

Maho’, première question : comment ça va ?

Pas terrible tu t’en doutes. Je suis complètement sidéré par ce qu’il vient de se passer. Ces deux gros cons qui ont fait irruption en pleine conférence de rédaction et qui tirent sur tout le monde…Et puis cette vidéo où ils partent en disant qu’ils m’ont vengé…Franchement je suis juste affligé.

Tu nous racontes le moment où tu as découvert l’horreur…

Oui. C’est ma mère qui m’a appelé pour me dire qu’il y avait eu un massacre et que les auteurs avaient lancé mon nom dans les airs. Je lui ai tout de suite dit que je n’avais rien à voir avec ça. Elle m’a passé un savon de guedin. Faut dire que c’est pas la première fois que ça arrive.

Les frères Kouachi, Coulibaly, tu les connaissais ?

Que dalle ! Je sais pas d’où ils sortent. Pas vu une seule fois lors de mes sermons ou de mes prêches. En plus leurs actions n’ont juste aucun rapport avec ce que j’enseigne. Le truc d’abattre un autre musulman en pleine rue, c’est pas suivre le Coran ou l’Islam, c’est juste être un sacré connard (larmes).

Pour que ce soit bien clair, quel est ton point de vue sur les caricatures de toi faites par Charlie Hebdo ?

C’est cool ! Ça veut dire que je suis toujours dans le game. Et puis les mecs sont marrants, c’est jamais méchant à mon égard. Alors tous ceux qui se vénèrent parce qu’on me représente, franchement faut qu’ils arrêtent leur délire.

Un truc à dire à tes « fidèles » les plus vénères ?

Les mecs calmez-vous ! Prenez une taf, un peu de paracétamol et détendez-vous. La violence que tout ça engendre devient complètement folle. Pour tout vous avouer, je commence à avoir peur de me dessiner moi-même. Je me dis que les terroristes islamistes pourraient même lancer une fatwah contre moi en mon nom !

Comment éviter que ce genre de drame se reproduise à l’avenir ?

Je vais mettre en place un système d’intranet avec tous les frères pour éviter que mon message soit déformé. Et je vais interdire à qui que ce soit de parler en mon nom ou alors la personne devra avoir sur elle une procuration écrite signée de ma main. Ce qu’aucun des gars qui ont attaqué Charlie Hebdo ou le Hyper Cacher n’avaient.

T’en as pensé quoi du rassemblement de dimanche et plus globalement du soutien à Charlie Hebdo ?

C’est bien de soutenir le journal et la liberté d’expression même si j’ai l’impression que ce genre de manifestation ne correspond pas trop à l’esprit « Charlie ». Mais bon j’y étais pour le symbole. Je m’étais rasé et j’avais mis des lunettes de soleil pour pas qu’on me reconnaisse dans la foule. C’était à la fois cool et plein d’émotion comme mood.

Tout à l’heure tu disais que tu avais peur de te dessiner. Mais pourtant, dans le cadre de cet entretien, tu as quand même accepté de faire pour nous une caricature de toi-même…

Oui car je voulais montrer à tous ceux qui, comme moi, flippent aujourd’hui qu’on a le droit de me représenter, me dessiner. J’espère que ce geste d’autodérision permettra de faire avancer les choses. Même un peu, ce serait déjà bien.

Mahomet, dessiné par lui-même

Mahomet, dessiné par lui-même

 

Propos recueillis par Le Gorafi.

Publicité
Publicité