7 astuces pour éviter de parler à un collègue de travail gênant

236 Publié le 23/10/2015 par La Rédaction

Votre collègue de travail ne vous fait pas rire avec ses blagues racistes ? Votre voisine de bureau ne fait que se plaindre de son mari ? Vous avez des envies de meurtre dès que vous passez la porte de votre entreprise. Il est temps de réagir. Voici 7 idées pour éviter d’avoir à adresser la parole à ce collègue devenu un peu trop gênant.

 

Démissionner

Plus de travail, plus de souci. Quitter son poste du jour au lendemain est une technique qui a l’avantage de maintenir une distance suffisamment longue pour que les sons produits par votre collègue de travail gênant ne parviennent pas jusqu’à votre appareil auditif. Pour ne pas inciter la personne en question à vous organiser un pot de départ ou à prendre de vos nouvelles, il est indispensable de mettre en place un départ spontané et de partir sans laisser d’adresse. L’Amérique du Sud reste le meilleur endroit pour disparaître du jour au lendemain.

Mettre ses mains sur ses oreilles en chantant une chanson de Phil Collins

Cette méthode originale présente l’avantage de vous protéger des interventions d’un collègue gênant tout en dissuadant les autres de venir engager une conversation. La chanson In the air tonight reste la chanson la plus utilisée en 2015 dans ce cas de figure. Si par malheur votre collègue est lui-même fan de Phil Collins, rabattez-vous sur un vieux classique de Franck Sinatra. Si votre collègue est fan de Phil Collins et Franck Sinatra, imitez le bruit d’un ventilateur. Personne n’aime ce bruit.

Faire comme s’il n’existait pas

Ignorer la personne reste le signe de mépris à la mode. Avec une bonne coordination et le concours de quelques collègues que vous aurez mis dans la confidence, ce petit jeu peut vite devenir très addictif. Rien de mieux pour faire naître un esprit collectif et pour souder un groupe autour d’un bouc émissaire.

Faire semblant d’être sourd-muet

Cette technique est la plus efficace pour les personnes souhaitant ne plus adresser la parole à aucun collègue de travail. Il y a deux écoles, ceux qui misent sur le travail et une maîtrise parfaite de la langue des signes et ceux qui misent sur l’improvisation. Attention de bien vérifier qu’aucun sourd-muet ne se cache au sein de l’entreprise sous peine d’être démasqué.

Kidnapper une membre de sa famille

C’est le moyen le plus radical d’obtenir le silence. Gardez secret le lieu où vous retenez votre prisonnier(e). N’hésitez pas à prendre des photos de la personne détenue pour les afficher sur votre lieu de travail ou l’installer en fond d’écran sur l’ordinateur du collègue qui vous énerve tant, pour lui rappeler les termes de votre petit arrangement..

Verser de la colle forte dans son café

À fortes doses, l’effet combiné de la colle forte et du café et du sucre auront l’avantage de venir souder la mâchoire inférieure à la mâchoire supérieure de votre collègue. Son orifice buccal ainsi définitivement fermé, le sujet cessera d’émettre toute conversation. Il ne communiquera avec vous que par des sons similaires aux petits grognements que poussent les rongeurs lorsqu’ils ont faim.

Lui parler de votre propre vie

Jouer la carte de l’honnêteté et livrez vous. Parlez avec votre cœur et racontez en détail les moments les plus gênants de votre vie. Votre premier rapport sexuel, les raisons de cette petite cicatrice sur le ventre ou bien encore le récit de votre dernier week-end suffiront à faire comprendre à votre interlocuteur que votre petite vie est encore plus minable que la sienne.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité