Premier cas de «Tu fais quoi pour le 31 ? » détecté dans le Sud-Est de la France

70 Publié le 04/11/2015 par La Rédaction

L’alerte a été donnée par le préfet de Haute-Savoie lundi lors d’une conférence de presse, une cellule de crise est ouverte.

 

« Ne paniquez pas ! » Ce sont les premiers mots prononcés par Georges-François Leclerc, préfet de Haute-Savoie, alors qu’un premier cas de «Tu fais quoi pour le 31» a été detecté dans un salon de coiffure de la ville d’Annecy fin octobre. La personne avait immédiatement été maîtrisée et mise en quarantaine par les autorités.

Des risques de contagion un peu partout en France

Les risques de contagion sont passés de faibles à forts sur toute la métropole. « La contamination peut venir de vos proches, d’un ami ou même d’un simple collègue de travail que vous n’aimez pas.» explique Hervé Gérin, l’adjoint du préfet. Selon, les experts, une fois que l’on vous a demandé ce que vous avez de prévu pour la Saint-Sylvestre, il y a un effet domino et vous allez poser la même question à tout votre entourage.

Les «Tu fais quoi cet été ?» attendu pour mi-février

En attendant la fin de cette épidémie, les autorités réflechissent déjà à un plan d’action pour contenir l’arrivée des premiers «Tu fais quoi cet été». Le but étant qu’ils n’apparaissent pas avant le mois de mars prochain, malgré les prévisions alarmistes des spécialistes qui annoncent leur arrivée dès la mi-février.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité