Manif 1er mai : Égaré, un CRS est recueilli et élevé comme l’un des leurs par des manifestants

69 Publié le 03/05/2016 par La Rédaction

Paris – C’est une bien belle histoire en marge des manifestations du 1er Mai. Un jeune CRS qui s’était égaré a été pris en charge et recueilli par des manifestants. Il a alors été rapidement adopté et élevé comme l’un des leurs.

 

« Quand nous l’avons trouvé, il était tout seul au milieu de la voie, il était apeuré, il cherchait sa famille » raconte Eric. Identifié grâce à son nom inscrit dans son dos, le petit CRS « B5 » a rapidement été pris en charge par les manifestants. « Il avait un peu peur au début, il agitait son bouclier et son tonfa pour se défendre, mais il a vite compris que nous ne lui voulions aucun mal » raconte Sophie. Rapidement, le petit CRS adopte le rythme de vie des manifestants et participe aux cortèges quotidiens.

Malgré tout, certains estiment que le CRS, du fait de son instinct, ne peut pas être domestiqué, « Tôt ou tard, il peut repartir à l’état sauvage, et être un danger pour autrui. il faut faire attention » explique Matthieu. « Mais il a notre odeur maintenant, on l’a touché, même si nous le rendons à son peloton, il risque d’être mis à l’écart par ses congénères, et à terme de mourir » objecte un autre manifestant de Nuit debout. Dans tous les cas, la Préfecture a tenu à rappeler les consignes de sécurité élémentaires : « Si vous trouvez un CRS seul ou apeuré, ne l’approchez pas, ne le touchez pas. Contentez vous d’attirer son regard et de le ramener ainsi vers son peloton d’origine ».

Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle de ce petit intermittent du spectacle, qui, à l’issue des manifestations de 2003, avait été recueilli et adopté par une caserne de CRS.

Photo: Istock/Onickz Artworks

Le Gorafi a besoin de vous

Publicité
Publicité