Le retour du beau temps permet une augmentation de près de 91% des conversations des coiffeurs et des buralistes

58 Publié le 12/07/2016 par La Rédaction
AleksandarNakic
AleksandarNakic

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, une étude parue ce matin révèle que les buralistes et les coiffeurs ont pu, grâce au retour de l’été, voir leurs conversations augmenter de plus de 90%. Reportage.

 

Ils étaient nombreux ce matin à se réjouir du retour du soleil et de la chaleur. « À un moment, j’ai songé à avancer mes vacances tellement le silence devenait pesant », explique Eva, coiffeuse en Seine-et-Marne. « Ça faisait trois mois qu’il pleuvait, on était à court d’idées. Pendant les inondations, ça allait encore mais, après, c’était l’horreur », raconte Armand, 54 ans, qui tient un bureau de tabac depuis plus de vingt ans dans la banlieue de Mulhouse.

Selon l’étude, les sujets de conversation ayant servi de soupape aux professionnels pendant cette période creuse sont, dans l’ordre : les vacances d’été (31%), l’augmentation des prix (22%), la coupe de Paul Pogba (13%), la prochaine brocante (9%), La visite de l’hospice de Beaune (9%), le transit intestinal de la tante Agathe (8%), l’incapacité de Venus à influer sur le capitalisme mondial (6%) et la figure de l’hypotypose dans l’œuvre de Péguy (0,03%).

Enfin, toujours selon l’étude, les buralistes et les coiffeurs ne seraient pas en tête du classement des Français ayant vu leur conversation s’étoffer grâce au retour du beau temps puisqu’il seraient devancés, avec un score de 98% d’augmentation, par les propriétaires de caniches.

Publicité

58 avis éclairés

88

lady harey 14/07/2016

« ne partez pas »… pardon,ou ai-je la tête en juin 2017, surement!!

92

lady harey 14/07/2016

« Beau temps pour le défilé Monsieur le Président, attendez ne partait pas, encore un peu de Pento, s’Il y a du vent »; —

93

Calamité Jeanne 12/07/2016

Avouez ! ça vous la coupe, hein !

      79

      piano 18/07/2016

      pourtant c’est le grand chauve qui peut

89

Laure Durain 12/07/2016

Pourquoi les coiffeurs?

    96

    JB 12/07/2016

    Parce que « pas toujours les noirs, les juifs, les arabes et les bretons »

      96

      piano 12/07/2016

      ah non, pas les Bretons, ils crêpent les chignons

95

JPH 12/07/2016

« La figure de l’hypotypose dans l’œuvre de Péguy ? »
De qui se moque-t-on ?
Péguy n’a JAMAIS utilisé l’hypotypose. C’est même ce qui fait l’originalité de son œuvre. Il a cultivé l’art de la diatypose parce qu’il méprisait les hypotyposeurs, sans doute parce qu’un des amants de sa mère pratiquait l’hypotypose à l’exclusion de toute autre forme de style.
Et ça c’est chiant.

    91

    Vilaine 12/07/2016

    Vous chipotez, là, mon ami ! Je dirais même mieux, vous pratiquez la chipotypose !

      89

      Karl Lactaire 12/07/2016

      Et ça peut se faire au barbecue la chipotypose ? Non, parce qu’avec le retour du beau temps, le barbecue c’est sympa.

        84

        Gros Tonio 12/07/2016

        Retour du beau temps ? Où ça ?

          91

          Calamité Jeanne 12/07/2016

          chuttt ! Laissez-le rêver, depuis le temps qu’il n’a pas vu le soleil dans sa Creuse profonde…

81

Camo 12/07/2016

Grâce à ma chimio, j’économise le coiffeur.

    91

    JPH 12/07/2016

    Oui, sans doute, quoi que… il te faut une perruque, produit que vend parfois le coiffeur.
    Et ta chimio, tu la dois à ton buraliste ? Tu continues bien évidemment de le fréquenter assidûment ? En traînant derrière toi ta bouteille d’oxygène que tu débranches pour fumer directement par la trachéo ?
    Et quand tu bouches le trou de ton cou pour parler avec ton dealer, tu lui parles bien du temps qu’il fait ? Pas du temps qu’il te reste parce que ça c’est un sujet qui s’épuise.
    Et puis, ne te cache pas. Je sais que tu aimes Péguy : https://www.youtube.com/watch?v=bfu_gfPBPWc

      93

      bec 12/07/2016

      Voyons voyons JPH, tout le monde gorafique sait que Dame Camo se soigne au Beignet-Franca et au Khmördj!
      Pas étonnant que ça décoiffe!

    84

    Gros Tonio 12/07/2016

    En même temps, il ne s’emmerde pas pour faire la raie au milieu.

94

pauline 12/07/2016

En arrière plan il y a un sapin et tout le monde s’en fout. Pauvre France !

    85

    JPH 12/07/2016

    Le sapin est un moyen de suggérer que les coiffeurs, ça pine.

      69

      raymond 12/07/2016

      quéquette !!!!!!!!!!!! LOL

79

Ravaillac 12/07/2016

Ben ouais, Pierrot, je te pose la question : Qu’advient-il du style, lorsque la littérature, voire la société, décide de tourner définitivement le dos à la rhétorique ? À l’époque même de Péguy, Lanson choisissait de poser le problème en termes prioritairement historiques ; d’autres préféraient des solutions plus radicales : la littérature commence où (et non quand) la rhétorique s’arrête. Bon, je dis ça, je dis rien.

88

Vilaine 12/07/2016

Le temps, je m’en fiche pas mal ! Avec mon buraliste je parle de son cancer des voies respiratoires et avec ma coiffeuse de son exéma purulent des mains. Ils sont intarissables sur le sujet !

94

Gti 12/07/2016

Mon coiffeur est éméché en permanence mais ce n’est pas pour ça qu’il la boucle. Parfois je me dis qu’il aurait sa place chez le père Ruquier mais peut-être est-ce un jugement hâtif. Krkrkhh

    95

    Hum 12/07/2016

    Vous ne manquez pas de toupet !

    —> [ ]

        96

        Borniol 12/07/2016

        Bravo GTI
        Ça frise le génie
        …d’un cheveu

          96

          JPH 12/07/2016

          Oh Borniol ! Ne nous dit pas que ça te défrise !

          88

          JPH 12/07/2016

          dis…

          90

          Borniol 13/07/2016

          Je vous sens à un poil du jugement à tifs

          88

          Borniol 13/07/2016

          La même que GTI,
          je devais être en des tresses

          67

          RAvaillac 13/07/2016

          Je me souviens pubien de ce dont on causait au début.

88

Camo 12/07/2016

Péguy n’a utilisé l’hypotose qu’en dernier recours, tant il privilégiait la rhétorique argumentative de contemporalité en donnant priorité à l’induction sur la déduction

    98

    B.Samet 12/07/2016

    Je confirme, pour la réduction de mes sauces, je donne priorité à l’induction !

    85

    bec 12/07/2016

    Péguy utilisait aussi la cyphose, c’est une figure de style particulièrement tordue…

      80

      Borniol 13/07/2016

      Tout n’est pas cirrhose dans la vie

95

Pétruss 12/07/2016

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir. Pierre DAC

90

Hum 12/07/2016

A l’instar d’Aurélien (rappelez-vous : http://tinyurl.com/gqmu7np), j’ai eu le cœur brisé par ma coiffeuse.
On avait eu pourtant une conversation des plus intéressantes sur les vacances qui approchent.
Un autre client arrive et elle lui a parlé du retour du beau temps.

…Il passera ces vacances à l’ombre sur un lit d’hôpital !

    82

    JPH 12/07/2016

    « j’ai eu le cœur brisé par ma coiffeuse. »
    Ton cul cassé par le coiffeur ?
    Ta femme, le con cassé dans les gravats ?

        84

        JPH 12/07/2016

        Bien vu !
        Bientôt un peu tard de 14 juillet.

93

JB 12/07/2016

« De toutes façons, les coiffeurs c’est tous des pédés » (jurisprudence du tribunal des prudhommes de Paris, avril 2016)

    83

    Rainbowarrior 12/07/2016

    « Sans que ça pose problème » a même précisé le juge.

90

King Julian 12/07/2016

Ce qui est sûr, c’est que ça fait un article de plus.

    82

    Vilaine 12/07/2016

    Oui mais un article en solde, une fin de série….

94

Général BOL 12/07/2016

– Bonjour monsieur, comment on vous coiffe ?
– EN SILENCE !

91

Gérard 12/07/2016

Un coiffeur avec un bonnet, c’est louche ?

    92

    piano 12/07/2016

    mais non, c’est un plongeur de restaurant, on le reconnait à son tablier; ce n’est pas sans raisons s’il y a de l’eau de vos aisselles et des cheveux dans la soupe aux herbes des champs, point de secret du chef, profession dans laquelle il y a peu de cheveux lus

80

TheMelon 12/07/2016

Encore un sondage tiré par les cheveux mais qui va faire un tabac…

94

Candide 12/07/2016

M’en parlé pas ma p’tite dame !

87

JB 12/07/2016

Perso, c’est avec mon dentiste que j’apprécie le plus de discuter, c’est quelqu’un de très cultivé qui a, de sucroit, la délicatesse de te torturer en musique.
Le problème, c’est qu’avec la fraiseuse et les tuyaux dans la gueule, c’est pas toujours facile.
D’ailleurs, là en ce moment même :
Aarh ahhr jaaaaaahr ahaaaa mmmm !

    86

    Vilaine 12/07/2016

    Moi aussi j’ai un dentiste cultivé qui me torture en musique, mais en plus, le mien il est chinois et pédé, bien fait pour lui….

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *