Après avoir vu des images de la mort de Mufasa dans le Roi Lion, Donald Trump bombarde un troupeau de gnous

53 Publié le 12/04/2017 par La Rédaction

Nouveau tremblement de terre dans la politique extérieure des États-Unis : le président américain Donald Trump a pris la décision unilatérale de bombarder un troupeau de gnous dans la nuit du 10 avril.

 

22 heures, le président regarde une rediffusion du film Le Roi Lion sur Disney Chanel. Choqué par les images de la mort du père de Simba, piétiné par des gnous, une réunion d’urgence est organisée à la maison blanche. Une heure plus tard, deux bombardiers furtifs américains B-2 Spirit décollent et frappent 300 gnous dans le parc national du Serengeti.

Donald Trump a réagi par le biais d’un communiqué de presse : « Mufasa était un père exemplaire, il a été piétiné sous les yeux de son propre fils. Face à l’injustice et à la cruauté, l’Amérique ne pouvait rester silencieuse ».

Selon nos sources, le président pourrait ne pas en rester là et aurait l’intention de déployer des troupes au sol en Afrique pour mettre la main sur « le très vilain lion à la crinière noire ainsi que les trois hyènes à l’origine de ce crime odieux », selon ses propres termes. Ses plus proches conseillers tentent depuis deux jours de le persuader qu’il s’agit de personnages de fiction, en vain. Une décision qui inquiète alors que Donald Trump s’apprête à regarder Bambi ce soir ; le choc émotionnel provoqué par la mort de la mère du jeune faon pourrait provoquer une nouvelle réaction forte du président des États-Unis. Par mesure de prévention, le pentagone a déjà pointé ses missiles Tomahawk sur le siège de Chasse, pêche, nature et traditions ainsi que sur le domicile d’Eddie Puyjalon président du mouvement.

Publicité
Publicité