François Bayrou attend toujours son invitation à rejoindre le groupe WhatsApp du gouvernement

36 Publié le 31/05/2017 par La Rédaction
Bayrou ©Antonin Borgeaud

Lors de ses dernières sorties publiques, il est apparu préoccupé et pour cause… François Bayrou attend toujours son invitation à rejoindre le groupe WhatsApp du gouvernement. Une situation délicate, qui met à mal l’alliance entre la République en Marche et le Modem. L’analyse du Gorafi.

 

La pleine participation de son mouvement à la majorité présidentielle était la condition du ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron. Le contrat est-il rempli ?

À 100%, d’après le porte-parole de l’Élysée, pour qui la situation est très simple. « M. Bayrou a beaucoup de travail. On ne voulait pas l’embêter avec tout plein de notifications sur des questions d’importance secondaire comme le budget ou la politique du gouvernement ».

Même son de cloche au sujet de l’affaire Ferrand qui met à mal la crédibilité du gouvernement en matière de moralisation de la vie politique, le cheval de bataille du président du Modem. « Alors là, aucun problème ! Les deux hommes ne se croisent jamais puisqu’à la différence de Richard Ferrand qui participe au conseil des ministres, Monsieur Bayrou participe au conseil des ministres « très spéciaux », aux côtés de Ségolène Royal, Corine Lepage ou encore Tommy, le meilleur ami du petit cousin d’Emmanuel Macron ».

Un groupe de discussion sur le point de disparaître

Une polémique stérile aux yeux du Premier ministre, Édouard Philippe, qui envisage de de mettre un terme à ce groupe WhatsApp. La faute à un hacker qui s’est imposé dans la discussion sous le pseudonyme Manuel62 et dont l’identité reste pour le moment un mystère.

Publicité
Publicité