La FDJ renonce au tirage au sort et choisira les gagnants sur dossier

33 Publié le 28/06/2017 par La Rédaction
© AdrianHancu

C’est une nouvelle qui va faire grincer des dents les amateurs de jeux à gratter. Dans un communiqué paru ce mardi, la Française des Jeux a fait savoir qu’elle choisirait désormais ses gagnants sur dossier au détriment de l’historique tirage au sort privilégié depuis sa création. Une façon de réintroduire davantage de méritocratie dans la compétition, selon sa directrice Stéphane Pallez.

 

« Le côté tirage au sort m’a toujours un peu gênée », confesse cette dernière. « Remettre des millions d’euros à quelqu’un au petit bonheur la chance, c’est un peu malsain, vous ne trouvez pas ? Sans compter que la plupart n’en ont pas besoin et vivent très bien de leur allocation chômage, de leur SMIC, de leur RSA ! D’où l’idée d’un examen au cas par cas ».

Favoriser les laissés-pour-compte

Exit donc les achats de billet au bureau de tabac du coin, les candidats devront présenter un dossier « béton » devant un jury formé pour l’occasion. « Constitué d’un comex du CAC 40 – choisi au hasard – et de membres du cabinet d’Emmanuel Macron, il récompensera les laissés-pour-compte de la société, qu’il s’agisse d’un étudiant en école de commerce ayant besoin de rembourser son prêt ou d’un cadre supérieur souhaitant acheter une résidence secondaire sur la Côte d’Azur. Avoir un projet de création d’entreprise marché est un plus ».

Un pitch en mode start-up “à la californienne”

Pour montrer leur motivation, les candidats devront convaincre les jurés lors d’une présentation orale calquée sur le modèle d’un pitch digne de la Silicon Valley. « En seulement quelques slides présentées sur leur MacBook Pro, ils devront prouver qu’ils sont les mieux placés pour investir ces millions avec une analyse des cash-flows futurs et quelques slides bêtes et méchantes sur leur plus belle LBO. Les jurés pourront également leur demander des choses dégradantes comme faire des roues, boire des shots ou enlever leurs habits en chantant “Double Je” de Christophe Willem ».

Prévu pour le prochain Euro Millions, le lancement de la nouvelle édition devrait être un franc succès selon Stéphane Pallez. « On a déjà reçu des dossiers de très grande qualité » annonce-t-elle, enthousiaste. « Ça va être très dur de les départager. Même si j’ai déjà ma petite idée sur le gagnant », ajoute-t-elle en glissant une liasse de billets dans la poche de sa veste.

Publicité
Publicité