Transport – Il passe tout son voyage sans profiter de sa place près du hublot

35 Publié le 13/09/2017 par La Rédaction
Crédits :VvoeVale
Crédits :VvoeVale

Colère des passagers d’un vol Paris – New York après qu’un des passagers ait passé l’essentiel de son vol à ne pas profiter de sa place près du hublot, une place souvent très prisée par les voyageurs. L’homme aurait ainsi passé la totalité du voyage à dormir, lire, sans même prêter attention au paysage. Reportage.

 

« Nous étions en vol depuis quelques minutes quand j’ai remarqué le comportement étrange d’un homme, assis côté hublot » raconte un passager. « Il ne prêtait aucune attention au paysage, il était plongé dans la lecture d’un magazine ». Alors que de nombreux passagers admiraient la vue, certains, qui n’avaient pu obtenir une place près d’un hublot, se sont émus de l’attitude de cette personne qui visiblement, ne prenait aucun plaisir. « Je suis arrivé plus d’une heure à l’avance pour être près d’un hublot. Et cette personne a eu la chance d’avoir une place et n’en profite même pas ! » se lamente une jeune femme, très énervée.

Mais le jeune homme semble rester totalement imperturbable aux critiques et aux murmures des autres passagers. Pire, il va soudainement fermer le store du hublot, pour dormir plusieurs minutes, en plein vol. « Juste quand nous entrions dans une superbe zone nuageuse. C’était superbe, on se sentait tout petit, il y avait quelque chose de fantastique » raconte le capitaine qui regrette l’attitude du passager incriminé. « Il a fait louper un sacré spectacle à de nombreuses personnes. J’aurais réagi pareil. C’est une forme de prise d’otage ! » explique-t-il.

Les hôtesses vont alors essayer de dénouer la tension palpable à bord de l’appareil. « Il n’a rien voulu savoir. Il n’a pas voulu non plus changer de siège pour le laisser à quelqu’un qui en aurait vraiment eu besoin » raconte un passager, exaspéré. Lors de l’atterrissage, le jeune homme va de nouveau provoquer l’ire des voyageurs en décidant d’attendre l’arrêt total de l’appareil avant de se lever et de prendre ses affaires. « Pour certains, ça été la goutte d’eau, ils ont eu l’impression qu’il se moquait d’eux ». « Encore un original qui veut se donner en spectacle » commente un autre.

Dans l’immédiat Air France a refusé de commenter cette affaire.

Mots clés : , ,
Publicité

35 avis éclairés

0

Géraldine 14/09/2017

Le Grevisse est formel : « Après que » + indicatif.
Ce qui du coup donne « Colère des passagers d’un vol Paris – New York après qu’un des passagers a passé l’essentiel de son vol… »

8

jean bec 14/09/2017

J’essaye toujours d’être à côté du houblon…

7

Peace et Holly 13/09/2017

Normal,moi même qui étais assis coté couloir, je n’ai pas vu passer l’hôtesse avec le coca et le biscuit.. la fille du milieu n’avait pas de culotte…

0

Desvard 13/09/2017

Faire tout un foin-foin de la part des autres passagers,du gros n’importe quoi.Je ne comprend pas l’attitude de ces passagers et du pilote qui sont sur le point d’atteindre la connerie de leurs propres conneries et tous ça pour une place d’avion.Du super gros n’importe quoi quand on pense qu’il y a beaucoup plus important à s’occuper.Avec un article comme celui-là les passagers on atteints la limites de leurs propres bêtises.

9

King Julian 13/09/2017

Je le connais : c’est Nicolas Hublot ! Et je vous parle même pas de son empreinte carbone…khhrrrkkh, il s’est bien foutu de nos gueules. Il a pas l’air comme ça, c’est un acteur Nico. Il y aura toujours un gars malin pour profiter de notre ignorance (enfin surtout la votre) pour nous faire raquer quand il pleut et quand il fait beau…

    5

    jean bec 13/09/2017

    Non, c’est Nicolas Hublot il est tellement habitué, avec sa nombreuse famille . un Hublot de plus ou un Hublot de moins, il s’en fout, et puis avec tout le travail que lui donne Trogneux, il profite de ses voyages en avion pour roupiller…

9

Photo73 13/09/2017

Des nuages, des nuages, c’est magnifique comme paysage….

    6

    jean bec 13/09/2017

    des nuages, des nuages, oui, mais des Panzani

      6

      Photo73 13/09/2017

      voire même des ouragans, c’est plus joli. Mme Irma en particulier, celle qui écrit l’horoscope déjanté du Gorafi. (une Lapalissade, déjanté et horoscope…..)

        7

        Chapodpaye 13/09/2017

        Mme Cloud est aussi très à cheval sur la beauté du paysage, c’est très important pour le business du voyage au 7 ème ciel

9

DuckySmokeTon 13/09/2017

Transition écologique oblige pour qui au hublot n’y collât personne.

14

JB 13/09/2017

Bof.
Perso je fais pareil : je réserve toujours le côté hublot, parce que çà fait déjà un con de moins avec qui se battre pour avoir l’accoudoir (et je parle même pas des connasses d’hôtesse qui te réveille en te rentrant dedans avec leur chariot).
Et le paysage, eh bah, m’en fous.

    10

    DuckySmokeTon 13/09/2017

    Ah, enfin, ici on en parle.

10

Chapodpaye 13/09/2017

Ce passager n’a vraiment pas froid aux yeux de mettre tout le monde en colère (colère qui semble être omniprésente dans tous les sujets de conversation depuis quelque temps); heureusement pour cet homme amateur de calmes siestes que ce ne sont pas des animaux car d’après ce site il risque cher: http://www.ithaquecoaching.com/articles/emotions-comprendre-la-colere-1001.html
 » Rappelons-nous de l’origine primitive des émotions : les animaux utilisent la colère pour envoyer un message clair, à défaut d’être aimable, à leurs congénères : tu représentes une menace, si tu continues je vais t’arracher les viscères et m’en faire un collier.  »
Hu hu qui veut un beau bijou à arborer fièrement pour paraitre plus désirable?

8

Hum 13/09/2017

Ils n’ont qu’à voyager en business class, comme tout le monde !

    8

    Candide 13/09/2017

    Je préfère la 1° classe.

14

JPH 13/09/2017

Les bonnes places c’est près des couloirs ; pour aller pisser ; prendre des trucs dans les casiers à bagages ; regarder passer les gens ; faire la gueule aux enclavés quand ils veulent se dégourdir les jambes ; ne pas s’écarter trop quand la jolie voisine veut sortir, juste pour que, lorsqu’elle tombe on sente son joli popotin sur ses cuisses et que ce soit elle qui s’excuse.
Enfin être libre de faire chier le monde, jouir sans entrave, avoir tous les avantages de la richesse, ça c’est bon ! Et on laisse aux benêts la place près de la fenêtre où l’on est serré contre la carlingue à moins d’être nain.

    12

    JB 13/09/2017

    Pas d’accord Jean-Phil !
    LA bonne place c’est le hublot : parce que quand on a besoin d’aller pisser, on a la satisfaction supplémentaire de faire chier le monde (pardon, scusez moi scusez moi, houps j’ai marché sur votre pied… mais vous pouvez pas lever votre gros cul ! Etc.)
    Et c’est déjà pas mal.

      10

      JPH 13/09/2017

      Et t’as jamais la bombe sur tes genoux…
      Et tu ne peux pas étendre tes guibolles !

        8

        Chapodpaye 13/09/2017

        Ça ne change pas grand chose dans un avion que la bombe soit sur tes genoux ou ailleurs, tu finis toujours par avoir les guibolles étendues d’un coté et le reste du corps éparpillé sur plusieurs kilomètres carrés à la ronde

      7

      Frédo 13/09/2017

      Moi je loue la place hublot ET la place couloir. Comme ça je peux aussi changer de place régulièrement ce qui accroit ma capacité à faire chier

7

Le Bar Atteint 13/09/2017

Ah!…aaah….AAAAAAAAAAAAAAHH….AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH…

10

sarcasme 13/09/2017

« Dans l’immédiat Air France a refusé de commenter cette affaire »

Moi aussi

11

Général BOL 13/09/2017

Moi, une fois, j’ai proposé aux enfant (siège derrière le mien) d’aller jouer sur l’aile; et bien leurs abrutis de parents m’ont insulté !?

    0

    Gwendahl33 13/09/2017

    Pourtant le vue doit y être sublime !
    Et quel spectacle pour ceux qui sont à l’intérieur… en place hublot !!!

    6

    JMARC 13/09/2017

    Mais quel vantard ce type………….!!!!!!

      9

      Gros Tonio 13/09/2017

      Il a surtout besoin d’un doliprane. Il n’arrête pas de se tordre de douleur ces derniers temps.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *