Ses amis cools absents, il est contraint de boire des verres avec des amis de second choix

47 Publié le 10/11/2017 par La Rédaction
Crédits :Jacob Ammentorp Lund
Crédits :Jacob Ammentorp Lund

PARIS – Pour Raphaël Vidal, c’est la tuile ce vendredi soir. Alors que le fêtard de 26 ans rentre du travail et ressent une forte envie de sortir et de se socialiser, il appelle ses partenaires de soirée les plus cools, avec l’idée de partager un moment de franche rigolade. Mais là, c’est le flop. “Fatigue de la semaine”, “dîner en famille”, ou encore “angine imminente” : les excuses de ses comparses pleuvent sur lui comme une averse de déception.
Pourtant, poussé par sa soif d’aventures, le jeune homme se reprend et décide d’appeler ses amis de second choix.

“Hey, ça fait un bail! Tu fais quoi ce soir?” envoie-t-il dans un SMS groupé à pas moins de 12 personnes de son réseau d’amis secondaires. “Ça pourrait être cool de boire des verres!” ajoute-t-il avec une syntaxe dont l’enthousiasme suggéré dépasse largement l’engouement réellement ressenti. Très vite, des réponses de toute nature affluent : de l’accusateur “tu me prends vraiment pour une conne”, à l’incertain “c’est qui?”, jusqu’au “ouais super, allons faire la nouba!”, expression désuète qui n’augure pas la plus divertissante des soirées.

Cependant, pour ce roi de la nuit parisienne, difficile de faire la fine bouche. C’est donc sur cette dernière option qu’il choisit de se rabattre : celle de Laurent Roche, un ex-collègue qui opérait au département informatique de la boîte deux ans auparavant. “J’imagine que c’est mieux que rien…” tente de se convaincre le cador nocturne, alors qu’au même moment il reçoit un texto du même Laurent, demandant s’il met plutôt son pantalon blanc et sa chemise en lin ou son costume en velours bordeaux.

Aux dernières nouvelles, Raphaël envoyait une nouvelle salve de messages à d’autres amis secondaires, dans l’espoir de trouver un meilleur plan qui le sauverait de ce mauvais pas.

Publicité

47 avis éclairés

11

B.Rézina 12/11/2017

Les seconds choix… c’est ceux qui ont été battus aux primaires ?

    8

    Chloé 12/11/2017

    Et l’amie Winehouse c’est du premium choix ?

    10

    Julio 12/11/2017

    Avis éclairé de second choix ?

    8

    Chloé 12/11/2017

    Qu’est ce qu’ils ont à gesticuler de la sorte ?

9

Photo73 11/11/2017

« contraint de boire des verres » pourquoi passer par des intermédiaires ? Au goulot. 🙂
Pas de verre à laver.

    17

    Chloé 11/11/2017

    Faut pas boire les verres, seulement ce qu’il y a dedans.

          8

          Photo73 12/11/2017

          meuh non, d’arrosage. 🙂

10

Ravaillac 11/11/2017

A ma santé ! Pas besoin de potes

13

jean bec 11/11/2017

Cette histoire n’est pas une nouveauté : macron est obligé à gouverner avec des “amis” de second choix (pour ne pas dire de troisième, ou quatrième choix…) : les vrais députés avaient tous de très bonnes raisons pour ne pas se présenter aux législatives, il ne restait plus que les raclures, ceux dont personne ne voulait, pour se présenter au suffrage des “Français”; même Bayrou n’a pas échappé à la règle : pendant 28 jours il a été ministre, jusqu’à ce qu’ “on” trouve quelqu’un de plus pire…
sur ce, à la bonne votre !

    12

    Paul Ethique 11/11/2017

    Seriez pas un peu Bayroutophobe ?

13

Calamité Jeanne 11/11/2017

Ma vie est un échec !!! Je viens de me refaire toutes mes archives des appels reçus depuis 12 ans, l’horreur : pas la moindre invit de Raphaël !!!!

    16

    jean bec 11/11/2017

    Tu as bien vérifié, n’as-tu pas un appel perdu d’un certain Emmanuel?… Tu as perdu ta voiture de fonction avec gyrophare.Console-toi, ce sera pour le prochain remaniement du Cabinet (qui ne saurait tarder). Mais fait gaffe il y a des tas de “Socialistes” qui piaffent d’impatience….

8

Photo73 10/11/2017

Quand on n’a pas d’amis cools, les amis de second choix doivent-ils être considérés comme cools ? (par défaut)
En fait, peut-on avoir du 2nd choix sans 1er choix ? La nature a horreur du vide.

12

Hum 10/11/2017

Quelque chose me dit que c’est à l’oeil qu’il veut boire. Parce que je le connais le Raphaël, pour le voir payer une tournée il faut se lever tôt. Je comprends ses copains.

    15

    D.Janté 10/11/2017

    Donc, c’est pas un Saint Raphaël !

      17

      D.Rision 11/11/2017

      Oui, c’est l’amicale des amis cools qui le dit !

        11

        Photo73 11/11/2017

        l’effet kiss cool ?

          8

          Chloé 12/11/2017

          😘🆒

      11

      jean bec 11/11/2017

      Ce serait pas “l’homme des voeux Bartisol” ?

14

Lou Fauque 10/11/2017

Faut voir : ils sont primaires ses amis secondaires ?

    12

    Darius 10/11/2017

    Pour lui rendre service… qu’il prenne donc des amis du tertiaire !

    13

    Calamité Jeanne 10/11/2017

    Non, le primaire c’est lui, tendance primate

13

Photo73 10/11/2017

Le titre de l’article fait « vécu ». Plus besoin d’imaginer, le réel parfois suffit. Dommage, ça fait vrai journal et s’éloigne des fausses nouvelles incroyables. Tout fiche le camp. Je vais boire un verre pour me consoler !

13

Vilaine 10/11/2017

Eh, les potos , y a quelqu’un qui viendrait boire un coup avec moi ce soir ?

    10

    JB 10/11/2017

    Boire c’est une chose, tirer c’en est une autre (mais l’un n’empêche généralement pas l’autre, au contraire).

    11

    jean bec 11/11/2017

    Si je suis de Second choix, à combien de verres j’ai droit ?
    Si c’est “illimité” je suis ton “homme”, tu peux compter sur moi.

13

JB 10/11/2017

Perso, je ne bois des coups qu’avec les seconds choix, et aussi, parfois, avec second là.
Ca coûte moins cher que le premier que le premier choix, et la qualité (surtout bien bourré) est à peu près équivalente.

13

Pascal 10/11/2017

C’est pour ça que je bois tous les soirs avec des amis. Et ce sont eux qui m’appellent !

15

Gros Tonio 10/11/2017

Envie de se socialiser ? Déjà là c’est mal barré.
Non, JPH, non.

14

bec 10/11/2017

Preum’s, si mon cunuteur ne se plante pas…

    24

    Beau Jacques Haussmann 10/11/2017

    Preum’s de second choix.

      11

      JMARC 10/11/2017

      GRAAAAAVE, c’est grave un PREUM’S de second choix, pas de majuscule, sa phrase perso est pérave, visiblement dépassé par l’événement, charge d’émotion de voir qu’il est le premier a publier etc…………..
      amateur.

    11

    Gros Tonio 10/11/2017

    Cunuteur, c’est un correcteur pornographique ?

      13

      bec 11/11/2017

      Aux temps lointains où je courais derrière mes études, un cunuteur était une machine faisant des calculs numériques, abrégés en « cunus ».

        11

        Calamité Jeanne 12/11/2017

        au temps des sans culottes, quoi !

          8

          bec 12/11/2017

          Je suis passablement vieux et décati, mais pas à ce point-là !

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *