Plus de 3000 insectes ont pris leur carte au parti d’Aymeric Caron

57 Publié le 21/02/2018 par La Rédaction
Par Pierre-Yves Beaudouin / Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25277047

Le REV (Rassemblement des Ecologistes pour le Vivant), fondé par Aymeric Caron a fait grand bruit dans le monde animal, en particulier chez les insectes. Ce mouvement antispéciste les place en effet sur le même plan que les humains, et déjà plus de 3000 insectes ont pris leur carte au parti.

« Il y a de tout : des fourmis, des mouches, des moustiques, des coléoptères, des perce-oreilles, et même un bouzier ! » s’enthousiasme Aymeric Caron, qui a lui-même recueilli les milliers d’adhésions au REV. « Les insectes ont vite compris que si on les considérait comme des humains, on devrait dire adieu aux insecticides, alors… « pas folle la guêpe » si vous me permettez ce jeu de mots ! ».*

Un impact électoral sans précédent

Reste un problème majeur : les insectes ne sont pas autorisés à voter, même pour des élections mineures comme les cantonales.
C’est pourquoi Aymeric Caron compte bien lancer une pétition pour donner le droit de vote aux insectes, ce qui pourrait avoir un impact électoral sans précédent. « Au rythme où vont les choses, on compte avoir plus de quatre millions d’adhérents insectoïdes d’ici 2022, pour l’élection présidentielle. Je serai le président des Insectes, leur Reine !! » hurle l’ancien chroniqueur de Laurent Ruquier en agrippant le col de notre journaliste d’une main, tout en se recoiffant de l’autre.

En attendant, son parti n’a pu rassembler que 4 adhérents humains, ce qui est peu pour devenir président de la République des humains. Affaire à suivre.

*La Rédaction ne lui a pas pardonné ce jeu de mots, et Aymeric Caron devra s’acquitter de la somme forfaitaire de 34 euros pour la gêne occasionnée.

Publicité
Publicité