Grève SNCF : Pour assurer un service minimum, Bruno Le Maire sera aux commandes du TGV Paris-Bordeaux de 14:24

28 Publié le 03/04/2018 par La Rédaction
By SeeSchloss - Own work, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1456116

Le gouvernement vient de dévoiler son plan destiné à assurer un service minimum pendant la grève de la SNCF, avec notamment la présence de Bruno Le Maire aux commandes d’un TGV.

C’est le ministre de l’Économie qui a détaillé lui-même le dispositif mis en place par le gouvernement pour faire face à la grève annoncée par les principaux syndicats de cheminots. Bruno Le Maire assure qu’il conduira lui-même un TGV pour assurer une liaison quotidienne entre Paris et Bordeaux et ce pendant toute la durée de la grève. Une mesure très mal accueillie par les syndicats qui voient dans la présence de Bruno Le Maire à bord du Paris-Bordeaux une remise en question du droit de grève. Mais les critiques fusent aussi en raison de ses frais de déplacement et des 12 000€ dépensés par jour pour permettre ensuite au ministre de rentrer au ministère de l’Économie en jet privé depuis Bordeaux.

Bruno Le Maire a également annoncé la contribution de plusieurs ministres au service minimum, dont Nicolas Hulot qui a accepté de prendre le volant d’un bus de nuit roulant au diesel. Le gouvernement n’est pas le seul à s’engager sur le terrain de la lutte sociale. Valérie Pécresse et Anne Hidalgo ont de leur côté annoncé qu’elle tourneront dans la capitale avec leur véhicule personnel pour « dépanner les Parisiens en galère de transport ».

Alors que le bras de fer entre le gouvernement et les syndicats doit s’engager à partir de jeudi, nombreux sont ceux qui craignent un enlisement du conflit jusqu’aux fêtes de Noël. « Plusieurs unités du RAID ont été déployées dans les gares parisiennes pour rassurer les éditorialistes qui s’inquiètent de possibles prises d’otage des usagers par les grévistes » a précisé le ministre à la fin de sa conférence de presse.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité