5 anciens officiers SS qui auraient pu faire chavirer votre grand mère pendant l’occupation

75 Publié le 20/04/2018 par La Rédaction
Crédits :JOHNGOMEZPIX

Personne ne portait le monocle et les bottes en cuir comme Von Ziemmel en 1942

Colonel Hantz de la Waffen SS : avec sa petite moustache à la Clark Gable et ses yeux en amende, nul doute que votre grand-mère aurait pu tomber dans les bras puissants de Rudolph. Originaire de Vienne, ce danseur de valse hors pair aurait fait virevolter votre grand mère dans les plus belles soirées mondaines sous l’occupation. De quoi lui faire oublier rapidement son passé de « Boucher de Cracovie ».

Lieutenant colonel Von Ziemmel de la Luftwaffe : Personne ne portait le monocle et les bottes en cuir comme Von Ziemmel en 1942. Avec ses petites fossettes et ses cheveux gominés, Tobias aurait fait littéralement fondre votre mamie en lui montrant les étoiles depuis le cockpit de son Messerschmitt. Si elle l’avait rencontré, nul doute que vous auriez aujourd’hui les cheveux blonds et les yeux bleus. Dommage !

Lieutenant Muller de la 3ème panzer division de la Waffen SS : Herman, à la guerre, comme avec les femmes, était un fonceur. Sa confiance en lui et son corps d’athlète lui avait valu déjà le sobriquet du “Casanova de Düsseldorf” en Allemagne. Il portait un marcel qui moulait son corps enduit de cambouis à force de traîner dans les chars. Devant son grand sourire et son corps d’athlète, votre grand-mère lui aurait probablement donné le souper si il s’était arrêter à sa ferme entre deux exactions, avant probablement de lui ouvrir la porte de sa chambre.

Sergent Chef Eisenmann de la 36ème division d’infanterie motorisée : Artiste peintre avant la guerre, cet homme pouvait vous réciter du Goethe dans un français impeccable. Ses grands yeux bleus rêveurs et ses longs doigts de pianiste sensible faisaient de lui un amant attentionné que les femmes aimaient à protéger. Votre grand-mère en aurait fait son amant numéro 1 jusqu’à son assassinat par la résistance communiste.

Capitaine Hoffmann de la 7ème division anti aérienne : Ah ce bon vieux Gunther, toujours prêt à rendre service, le cœur sur la main. Il n’hésitait pas à sympathiser avec les populations locales ou à partager une bouteille de schnaps à l’occasion. Il aurait réparé le trou dans le toit de la maison de votre grand mère pendant qu’elle lui aurait apporté des parts de clafoutis aux framboises. Lorsqu’il aurait alors posé sa grosse main sur la sienne sans faire exprès en saisissant une part, elle n’aurait pas pu résister à ses avances de bavarois maladroit.

Publicité
Publicité

75 avis éclairés

22

runningman 22/04/2018

Ma mémé a déjà fait une croix de fer sur cette histoire.

24

JMARC 21/04/2018

Je prefererais quand même que l’on charrie pas trop sur la guerre et tout ça, mon grand père est mort dans un camp de prisonniers………….
.
accident bête, il a chuté d’un mirador pendant une surveillance.

    19

    Gros Tonio 21/04/2018

    Mouais. Il devait encore être bourré.

14

JMARC 21/04/2018

C’etait des chanmé de guerre…………

On a déjà été les méchants dans une guerre nous ? Il y a des pays ou dans leurs films de guerre les méchants c’est nous ??
.
Dans leurs films de guerre allemands, ils sont les gentils ??

    16

    Calamité Jeanne 22/04/2018

    « On a déjà été les méchants dans une guerre, nous ? » Un exemple : Il y a des fois, on a décidé de s’installer dans des pays ou des endroits qu’étaient pas encore des pays et qu’on a décidé être chez nous. Mais ceux qui étaient déjà là, comme ils n’étaient pas comme nous, ne pouvaient donc pas être « de chez nous » et devaient rester des « de chez eux ». Donc ceux qui étaient « de chez eux » à la fin en ont eu assez que nous décidions pour eux et ont décrété que dorénavant ce seraient eux les « de chez nous », les patrons chez eux quoi ! Dans une telle situation, comment savoir qui sont les méchants : tant que c’est le chef des « de chez nous » qui est le plus fort, ce sont les « de chez eux » les méchants, quand il rend les armes les méchants ce sont les « de chez nous ». Après, si on veut rentrer dans les détails, on est plus ou moins méchants selon ce que les « de chez nous » font aux « de chez eux » et vice-versa.

      17

      JMARC 22/04/2018

      Merci m’dame pour cette leçon d’histoire.
      Des cet AM j’explique tout ça a mes potes rebeus et guech’s, moi je suis en des seuls normaux, eux ils ont toujours été de mauvaise influence.
      Les renois c’est différent, je leur explique rien au cas ou, ils ont des Pit’s et des sclémus en plus eux.

      18

      chamoulaud 22/04/2018

      Ah le temps glorieux des colonies…à cette époque on était respecté….!Et maintenant les « chez eux ils sont chez nous »;ils font comme chez eux…..C’est qui les méchants…?

17

JMARC 21/04/2018

Ma mere grand elle avait neuf ans pendant l’occup du 11, quand je lui ai demandé s’il elle avait fait dans le bosche elle m’a mis un Pit dans la gueulle.
AVANT DE DEMANDER DES TRUCS CHELLOUS AUX GENS FAUT SE RENSEIGNER AU PREALABLE.
.
MERCI LE GORAFI !!!

9

John B.Root 21/04/2018

Ma grand-mère a fait une croix de fer sur cette histoire.

17

Maître Folace 20/04/2018

J’ai déjà entendu ces nom là pendant ma jeunesse. Ces cinq lascars ont « mordu » à l’appât qu’était ma grand mère. Ils ont fini leur carrière dans le Vercors en tant qu’ingrédients secrets de la liqueur de chartreuse. De celle qu’on livrait à la Kommandantur. Après avoir été malgré eux, de mauvaise grâces mais de façon assez diserte des sources d’information pour les FFI. Bref, des idiots utiles.

13

Jean Keslarjean 20/04/2018

Stagiaire, c’est 4 officiers pas 5

18

DuckySmokeTon 20/04/2018

Achtung Herr Hoffmann ! Clafoutis aux framboises + bavarois maladroit, le pic glucidique vous guette.

    16

    Maître Folace 20/04/2018

    Clafoutis aux framboises ? Les bras m’en tombent… On peut être stagiaire et rester propre !

14

B.Suret 20/04/2018

…5 anciens officiers SS qui auraient pu faire chavirer votre grand mère pendant l’occupation…

Pendant l’occupation….ils ne devaient pas être des ANCIENS officiers, me semble-t-il !

    14

    Chloé 21/04/2018

    si ça se trouve, maintenant ils sont bergers.

    6

    Endia 08/05/2018

    Pour le coup il ne sont plus officiers SS maintenant, et comme on parle d’eux dans le présent mais dans une situation passé, on peut donc dire que ce sont d’anciens officiers SS ^^

24

Pie VII, à Rome 20/04/2018

Faire chavirer ma grand-mère ? Non mais traitez la de barge tant que vous y êtes !

19

DuckySmokeTon 20/04/2018

– Colonel Hantz de la Waffen SS : avec sa petite moustache à la Clark Gable et ses yeux en amende …
C’est bien le Goraf’ stagiaire qui a bouffé son Bescherelle. On va devoir le mettre à l’amande.

    22

    Chapodpaye 20/04/2018

    Quel stagiaire à la noix!

      25

      Ravaillac 20/04/2018

      Certes mais c’est payé peanuts

19

DuckySmokeTon 20/04/2018

Faire chavirer ma grand-mère ?!
Un peu bateau comme idée, d’autant qu’elle n’avait ja-ja-jamais navigué.

    17

    Chloé 20/04/2018

    Ouais. Faut pas pousser d’Archimède dans les orties !

20

Galvestone 20/04/2018

Je n’en peux plus de ces clichés qui présentent systématiquement l’occupant comme un allemand.

Mes grand-parents étaient en zone d’occupation ITALIENNE !

    13

    DuckySmokeTon 20/04/2018

    Surtout que souvent occupant autre chose qu’un allemand ou un italien.

    16

    Maître Folace 20/04/2018

    Mes parents étaient en zone libre et l’occupant était le régime de Vichy.

16

Klitisse Woude 20/04/2018

Et que dire de vos ancêtres de l’époque romaine dont la vie dissolue faisait jaser, même à l’époque.
César, l’homme de toutes les femmes, la femme de tous les hommes. Tibère dont les pratiques avec des bébés étaient tellement répugnantes que ça dégoûtait jusqu’à ses esclaves les plus proches.
Et puis dans mon bled en banlieue parisienne il y avait une dame qui couchait volontiers avec des allemands. À la libération il y a eu des résistants de la dernière heure qui ont voulu la tondre. Ils se se fait virer à coup de pied dans le cul par de vrais résistants qui étaient là chez eux parce que la dame les avait toujours accueillis et protégés et qu’en plus elle avait un émetteur dans sa cave.

    12

    Chloé 20/04/2018

    et que dire des générations spontanées, hein?

      14

      Klitisse Woude 20/04/2018

      Voire qu’en dit raton ?

        19

        DuckySmokeTon 20/04/2018

        Qu’il veut rentrer au pays …

          15

          Ravaillac 20/04/2018

          Certes mais il y en a plein des pays alors on fait comment

          18

          DuckySmokeTon 20/04/2018

          Enfin Rava, l’indice était pourtant comac : au pays de qu’en dit !

    14

    Ravaillac 20/04/2018

    Les romains jazzaient elle est bien bonne celle là

18

JB 20/04/2018

En tout cas tout çà nous rappelle lezeurelplusombredenotristoire ™
(pas besoin de caser un point Godwin, le Goraf l’a déjà fait pour nous)

21

M. Groçon 20/04/2018

Ma grand-mère n’a rien à se reprocher. Elle était allemande.

15

jéglisséchef 20/04/2018

Saviez-vous que la plupart des boutiques de toilettage canin sont issues d’une reconversion forcée à la fin de l’épuration ?

C’est sympa,parce que maintenant on peut choisir sa coupe, caniche ou chow-chow, une fois qu’on a couché avec un berger allemand.

    14

    jéglisséchef 20/04/2018

    Nota : Il n’y a pas que les autrichiennes qui couchent avec les bergers allemands.

8

Lhavok 20/04/2018

Le Colonel Hantz avait « les yeux en amende » ?
Y’en a qui ont été déportés pour moins que ça !
L’auteur de l’article peut aller griller des amandes en Pologne !

6

jc 20/04/2018

Faut se méfier des officiers aux yeux en amendes, ils finissent par vous balancer des pruneaux.

22

chamoulaud 20/04/2018

Sinon je suis allé jusqu’à torturer ma grand-mère pour savoir si elle avait couché avec un allemand…ça va il il était Juif….

    15

    JB 20/04/2018

    Chamoulaud çà sonne plus tennisman que juif.

      14

      chamoulaud 20/04/2018

      Pourquoi l’antisémitisme,ça ne devrait concerner que les Juifs….?

        19

        Ravaillac 20/04/2018

        A priori c’est ouvert à tous les sémites

        13

        bec 22/04/2018

        Beaucoup d’arabes sont antisémites, c’est comme si un noir était anti-black… ou un religieux antimoine !

          15

          Ravaillac 22/04/2018

          Le vrai fléau de notre époque est bien celui-ci: Le gens emploient des mots sans se soucier du sens que leur donne le dictionnaire. Les pensées s’érigent alors sur la base de concepts erronés. Quand c’est général nous avons une civilisation qui a du temps de cerveau libre pour Coca~Cola. Tout le temps. Partout. En toute circonstance. Heureusement mon grand âge me met à l’abri de vivre cette prochaine période la plus sombre de notre histoire.

      18

      jéglisséchef 20/04/2018

      N’empêche, que tous ces Juifs qui sont devenus fourreurs dans le sentier, ça a comme un petit air de revanche. Fourreur, Führer, ne me dites pas que c’est le hasard.

        13

        chamoulaud 20/04/2018

        Non pas exactement,ils se sont juste attachés à la « fureur » de vivre…!

      12

      jéglisséchef 20/04/2018

      Dites tout de suite que la mafia des Juifs est responsable des raquettes.

      19

      chamoulaud 21/04/2018

      En réalité c’est plus compliqué que ça en a l’air….!Ma grand-mère cachait un juif allemand,ma mère lui servait de couverture en couchant avec un officier allemand…Mon père était FTP et mon oncle dans la milice.Suite à la libération ma grand-mère a été décorée de la Légion d’honneur,ma mère a été tondue,mon oncle fusillé et mon père a fini au goulag….!C’est compliqué la vie de famille…!

    18

    JB 20/04/2018

    – La guerre c’est la faute des juifs !
    – Oui des juifs et aussi des tennismen
    – Pourquoi des tennismen ?
    – Pourquoi des juifs ?
    (blague juive pendant l’occupation)

    15

    Chapodpaye 20/04/2018

    5 gateaux aux framboises XX qui feront saliver la petite-fille de votre grand-mère

      14

      Ravaillac 21/04/2018

      Le troisième va vous surprendre

        16

        Vilaine 21/04/2018

        Essayez de ne pas pleurer en découvrant le quatrième !

19

B.Samet 20/04/2018

…Personne ne portait le monocle et les bottes en cuir comme Von Ziemmel en 1942…

Ses bottes lui allaient comme un gant !

20

Gérard 20/04/2018

ça m’étonnerait, elle était insubmersible !

    16

    JB 20/04/2018

    C’est vous Gérard LeNormand le fils de boche qui a chanté « la balade des genzeureux » ?

17

chamoulaud 20/04/2018

Hier soir sur F3 il y avait la « Rafle » le film bouleversant qui démonte parfaitement ce que fut la collaboration.?Et l’implication zélée de l’État Français.

    16

    jéglisséchef 20/04/2018

    N’empêche qu’au Vel d’Hiv, il n’y avait que des chambres à air.
    Pas de quoi fouetter un chat.

      14

      chamoulaud 20/04/2018

      en attendant les chambres à gaz….

        20

        jéglisséchef 20/04/2018

        En attendant ? Le gaz vous tarde ?

          14

          chamoulaud 20/04/2018

          Parfois elle me monte au nez…

          12

          Gros Tonio 20/04/2018

          Y’a des outardes à Dijon ?

    17

    Calamité Jeanne 21/04/2018

    Zélée ? C’est rien de le dire : à lire, le récit implacable et sans concession d’Eric Conan « Sans oublier les enfants ».

      14

      chamoulaud 21/04/2018

      Merci du conseil pour ce livre que je ne connaissais pas.Tu peux voir en Replay sur la 3 « la rafle »,le récit se situe au niveau des enfants et c’est bouleversant.

    19

    Ravaillac 20/04/2018

    Tout ça pour dire qu’on renoue ici avec l’humour provoc à l’ancienne (60’s 70’s) et que les gens n’y étant plus habitués cette chronique devrait faire le buzz bien comme il faut

      19

      Ravaillac 20/04/2018

      Et puis enchaîner CRS et SS fait un joli camaïeu de S

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *