Des jeunes comédiens écoutent attentivement les conseils de leur professeur de théâtre qui n’a pas réussi à percer

64 Publié le 15/10/2018 par La Rédaction
Crédits :DGLimages

Le professeur de théâtre génère souvent beaucoup d’admiration auprès des jeunes acteurs auxquels il enseigne. Pourtant, il n’a pas toujours réussi à appliquer ses très bons conseils lors de sa propre carrière de comédien.

Dans un petit cours de théâtre du 14ème arrondissement de Paris , des élèves écoutent attentivement les conseils de Dominique sur la méthode Stanislavski dont s’est inspiré le très célèbre Lee Strasberg, membre éminent de « l’Acteur Studio ». Véritable expert de la méthode, né d’une mère américaine, Dominique a passé à plus de 20 reprises le test pour entrer au très prestigieux atelier New Yorkais : sans succès. « Alors, vous devez chercher dans votre passé émotionnel pour trouver “l’état” de votre personnage. Je vais essayer la colère pour voir… Bon, je n’y arrive pas, mais vous avez compris le principe » déclare Dominique devant une assemblée de jeunes comédiens ébahis.

Les élèves sont tous sous le charme de leur charismatique professeur « Quand il dit quelque chose, je le crois sur parole, je lui confierai ma vie » déclare un jeune homme, qui vient de passer les 10 dernières minutes à se mettre dans la peau d’un porc pour préparer son rôle de Don Juan. Même enthousiasme pour Sylvie « Je sais qu’il croit en moi et en mon talent. Et puis, je trouve ça incroyable qu’il est refusé d’être comédien pour se consacrer aux autres. » nous délivre la jeune femme, tout en glissant à Dominique un chèque de 3000 euros afin de payer son inscription du mois de Janvier.

Dominique, quand à lui, reste modeste malgré sa grande carrière – silhouette dans les bronzés font du ski, 36 courts métrages étudiants, premier rôle dans les fourberies de Scapin à la salle des fêtes d’Espalion, rôle d’un guichetier SNCF dans Commissaire Moulin, etc… Pour lui, le métier de professeur, c’est avant tout une passion « oui, oui, j’aime ça enseigner… D’ailleurs, vous connaissez pas des gens, vous qui êtes dans les médias ? S’il vous plaît, un rôle ? Un petit ! Même pour un goûter d’anniversaire? Je peux vous faire la scène finale du Dictateur de Chaplin ? je vous en supplie ! attendez, partez pas » déclare Dominique, alors qu’il s’est accroché à la jambe de notre journaliste.

 

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité

64 avis éclairés

4

SuperZéro 21/10/2018

Sylvie qui confond « est » et « ait » devrest revoir son subjonctif <3

19

gg 18/10/2018

Et oui comme c’est ridicule ces gens qui veulent faire de l’art et qui ne deviennent même pas star. Il paraît qu’il y aurait même des profs de chants qui ne sont pas dans le top 50, et pire, des profs de peinture qui ne sont pas exposés au Louvre. Votre article n’est pas drôle, juste méchant et insultant pour tous ceux qui y ont choisi une voie socialement difficile, qui ne gagneront jamais beaucoup d’argent seront moqués et méprisé par ceux qui méprise l’art et la pensée, mais dédient pourtant leur vie à transmettre un art et une culture, et de faire le bonheur de ceux qui en ont besoin. Oui si on ne laissait qu’aux professeurs stars en activités du conservatoire le droit d’enseigner il n’y aurait que quelques dizaines de comédiens par an à tenter cette carrière et les choses seraient plus simple et l’élitisme de l’art plus facile à organiser. Article pas drôle et humiliant pour des milliers de personnes qui excite une vieille haine de l’art et des artiste aux racines profondément fascistes.

    10

    DuckySmokeTon 18/10/2018

    Ah ouais, nan mais y’en a, comment c’est trop des loosers !!

    5

    Légo Raffi 20/10/2018

    « ceux qui méprise l’art et la pensée »… et la conjugaison ?

20

King Julian 16/10/2018

J’AI JAMÉ ĒTÉ EN COUR DE FRANSSAI PAR CE QUE J’ÉTÉ DÉJA FRANSSAI A LA NÉCENCE MOI ! J’AI UN DON !!! PAS COME JMARC !!!

    17

    JMARC 16/10/2018

    ouais…………….moi chuis céfran mais j’ai été elevé par une tribu renoi et rebeu aussi, ce qui fait que je connais leurs coutumes malgré que j’ai eu du trop de mal au debut come dans le libre de la jungle, maintenant c’est ouam leur maitre !! et ils m’appellent BOUANA !!!!

      13

      Légo Raffi 17/10/2018

      Babtou JMARC
      Respect(s)
      Hommage(s)
      Et diserts

9

JB 16/10/2018

Tiens Paul Allen, cofondateur (avec Bill Gates) de Microsoft est mort.
Il laisse dans sa tombe à peu près 20 milliards de dollars + un immense yacht (l’Octopus, environ 126 M de longueur, excusez du peu !).
comme quoi, Les milliards ne protègent même pas de la mort (à 65 ans seulement), çà valait bien la peine de trimer pour en arriver là.
(bon quelque part, c’est rassurant pour ceux – la plupart – qui ont toutes les chances de finir doublement fauchés).

    18

    Légo Raffi 17/10/2018

    Ouaich. C’est la vie hein ?

26

Sanglier intrépide 15/10/2018

« qu’il est refusé d’être comédien  »

Et votre prof de français, il croit en vous?

    3

    Flo 16/10/2018

    Ça aussi, c’est très fort :
    « Dominique, quand à lui, reste modeste malgré sa grande carrière « . Au secours !!!!!

15

DuckySmokeTon 15/10/2018

Wooh, tu te calmes le stagiaire !
Y’a que des pros du théâtre dans le 14ème, que des bons !
D’ailleurs je prévois de monter une petite pièce prochainement, je vous en parlerai …

16

Edmé Méamontey 15/10/2018

Un jour j’ai eu un furoncle.
Et il a percé.
C’était mieux.

    12

    DuckySmokeTon 15/10/2018

    On a tous nos problèmes. Moi j’ai une châtaigne qu’a éclaté dans le four.

      9

      1+2=4 16/10/2018

      Avoir des châtaignes dans le bec pour être rôti au four.
      Ça pourrait être un bien meilleur problème…

        16

        Calamité Jeanne 16/10/2018

        Perso, c’est plutôt par le croupion que je les ferais passer les chataignes….

      7

      Légo Raffi 17/10/2018

      Ouais normal. Moi, j’ai une frustration relative qui macère.

10

ribouldingue 15/10/2018

C’est bien connu, l’éducation nationale est un refuge pour celles et ceux qui n’ont pas le bras assez long pour se faire pistonner. La belle institution forme des individus jusque bac + 10, mais en France les métiers hors norme sont inaccessibles. Ici tout fonctionne en léchant les culs ou soit en ayant des relations dans les métiers les plus prisés comme : (journalistes, acteurs, docteurs, artistes hommes et femmes politiques, etc.). Résultat des courses, tous ces sur diplômés se rabattent dans l’éducation nationale frustré(e)s d’être mis en scène devant un public de débiles profond des banlieues des quatre coins de France, de Navarre et des dom tom. Ces artistes ratés finiront à l’asile psychiatrique payés en longue maladie par la sécurité sociale. Voilà comment les accidents du travail et les maladies professionnelles sont jetés aux orties. L’état le 1er employeur du pays, ce donneur de leçon ne reconnaît pas ses propres fautes et de ce fait contribue à creuser le trou de la sécurité sociale. Comme disait l’autre : « faite ce que je dis, mais ne faite surtout pas ce que je fais. ».

13

Pie VII, à Rome 15/10/2018

Arf, et que penser des mômes qui passent 8h par jour à écouter les cours de ceux qui ont calé à Bac+2

10

Chapodpaye 15/10/2018

Je trouve pourtant qu’il joue très bien le mendiant avec ses mains tendues, en avant mais pas trop pour pas faire trop insistant, angle parfait avec un petit arrondi pour pas faire tomber les pièces, chemise avec poche pour planquer les billets, barbe de plusieurs jours…

    15

    Hum 15/10/2018

    Ouais, enfin même pas capable de jouer sans ses notes.

    6

    Légo Raffi 17/10/2018

    Donnez Dododoonnez
    Donnez donnez moiaA
    Donnez Dododoonnez
    Dieu vous le rendra
    Ou pas
    (putain, y sont trop cons)

      12

      JMARC 17/10/2018

      aaaaaah, Aznavour, moi aussi j’ai du mal a ne-tour la page…………..

10

Gros Tonio 15/10/2018

À percer quoi au fait ?

10

Edmé Méamontey 15/10/2018

Ils ne perdent rien à écouter.
Pendant qu’y font ça y sont pas au bistro.
Et puis c’est une bonne manière de savoir comment il ne faut pas faire.

15

bec 15/10/2018

« je trouve ça incroyable qu’il est refusé d’être comédien « : la jeune Sylvie devrait prendre des cours de grammaire…

12

Jean-Luc Assec 15/10/2018

C’est un peu comme les profs d’arts plastiques en collège donc

    14

    Purfruit_De_La_Fraise 15/10/2018

    Ceci dit, c’est dur à travailler le plastique.

10

Matt Lecu de Lameuf 15/10/2018

Ça alors ! Ça fonctionne de la même manière que les écoles d’ingénieurs !
Finalement, peut-être que c’est le principe même de l’enseignement supérieur ?

3

Gramar 15/10/2018

« je trouve ça incroyable qu’il AIT refusé »
😉

10

JB 15/10/2018

Au XVIIème siècle, c’est l’inventeur de la baionette qu’avait réussi à percer.
Mais il a mal terminé.

12

jéglisséchef® 15/10/2018

En même temps, on va pas reprocher à un prof de théâtre qui ne sait rien d’avoir affaire à des étudiants qui font semblant de comprendre.

      13

      Légo Raffi 15/10/2018

      « En même temps » tout court. C’est une expression de jeunes. Comme « ouaich gros » ou « t’es sérieux là ? ».

    9

    Purfruit_De_La_Fraise 15/10/2018

    hein ?

14

King Julian 15/10/2018

Je compatis avec ce prof, moi qui suis réduit à poster des commentaires ici…vous aussi héhé.

    10

    JB 15/10/2018

    on dit pas « moi qui suis réduit » mais « moi qui m’abaisse »

      11

      Légo Raffi 15/10/2018

      Labesse. La famille ?

        12

        Calamité Jeanne 16/10/2018

        Au vu des nouvelles fréquentations de JB, je dirais plutôt la mère abbesse.

          7

          Légo Raffi 17/10/2018

          Mehra labès ? Allo Castaner ?

    9

    Chloé 15/10/2018

    𝘍𝘰𝘳𝘧𝘪𝘤𝘶𝘭𝘢 𝘢𝘶𝘳𝘪𝘤𝘶𝘭𝘢𝘳𝘪𝘢

    10

    JMARC 16/10/2018

    HA HA…………………..
    premier nikage de la semaine boulebou !!! par une des sorcieres du journal en plus sa mere……………………….HA HA !!
    Ca vous arive de plus en plus souvent sa mere…………….

15

Chloé 15/10/2018

Preum’s pince oreille

    10

    King Julian 15/10/2018

    Preum’s nez bouché.

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *